Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jacomo

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Jacomo est une entreprise de parfums française, dont le principal établissement est situé à Deauville, Calvados.

Histoire[modifier]

Origines[modifier]

La marque est née de la rencontre à New York, à la fin des années 1960, d'un créateur français, Gérard Courtin, et d'un Américain, James Kaplan, qui commercialisait des accessoires en cuir. Le nom de la marque reprend des éléments patronymiques des fondateurs (JAmes - COurtin - MO note chantante). Ancien pianiste, Gérard Courtin est influencé par l'atmosphère artistique du New York des années 1960, et s'inspirera d'oeuvres du MoMa pour le packaging de ses premières créations[1]. Il se passione particulièrement pour la création de parfums. De retour en France, il développe des partenariats avec des parfumeurs de Grasse, dans le Sud de la France, puis créée son propre atelier en 1970, qu'il installera plus tard avenue George V à Paris.

Développement[modifier]

Les premières créations de Jacomo, Eau cendrée (1970) et Chicane (1971) sont des succès, suivis par le parfum pour femmes Silences (1978) et surtout le parfum pour homme Jacomo de Jacomo (1980), extrêmement populaire durant les années 1980.

Cette réussite attire l'attention des grands groupes. En 1981, Jacomo est racheté par l'entreprise Cognac Martell, qui cherche à se diversifier dans la maroquinerie et les parfums, à l'instar de son concurrent Moët-Hennessy, alors propriétaire des parfums Christian Dior, et qui fusionnera avec Vuitton en 1987 pour donner naissance à LVMH. L'association avec Martell se révèle bénéfique pour Jacomo qui dispose désormais des moyens de construire à Deauville en 1983 un site de production particulièrement moderne pour l'époque, qui est toujours la principale implation de l'entreprise en 2018.

Déclin et reprise[modifier]

Toutefois, en 1987, Martell se sépare de Jacomo, peu avant de se faire racheter par le groupe canadien de vins et spiritueux Seagram. Revendu au canadien Erich Fayer, propriétaire de Balmain, Jacomo entame un déclin rapide, qui mènera l'entreprise au dépôt de bilan en 1995[2]. La société est alors rachetée par le groupe Sarbec[3], la principale entreprise familiale du secteur cosmétique en France, connu pour sa marque Corine de Farme.

Jacomo en 2018[modifier]

Le nouvel actionnaire entreprend un changement de stratégie en repositionnant Jacomo sur des activités de sous-traitance pour des grandes marques, telles que Elisabeth Arden ou Sephora. Ce choix s'avère judicieux, alors que de nombreuses marques de la mode et du luxe multiplient le lancement de nouveaux parfums[4] sans vouloir pour autant investir dans des infrastructures coûteuses. Jacomo connaît à nouveau une croissance de son activité, et relance dans les années 2000 la production de ses propres parfums, en rééditant ses créations emblématiques et en sortant de nouveaux produits. L'activité se répartit entre 80 % de sous-traitance et 20 % de créations propres[5].

Créations[modifier]

  • Eau cendrée
  • Chicane
  • Silences
  • Jacomo de Jacomo
  • Parfum rare
  • Paradox
  • Jacomo for Men
  • Jacomo for Her

Notes et références[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Entreprises entreprises : Dumex, Albert Szulman, Groupe Réussite, Lumiscaphe, Virtua, NaTrue, Luc Nadal


Cet Article wiki "Jacomo" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Jacomo.