Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jérémie Petit

De EverybodyWiki Bios & Wiki




Jérémie Petit alias Jérémie “JamC” Petit est un producteur et homme d'affaires d’origine guadeloupéenne.

Né à Paris, il appartient à cette génération de leaders que les voies académiques n’ont pas révélé mais que l’école de la vie a façonné et certifié.

Biographie[modifier]

Il entame ainsi un cursus technique à la Chambre de Commerce et d’industrie, en vue d’obtenir un BAC STI Génie Electronique. Après l’obtention de son BEP et une classe de première à peine achevée, il raccroche pour se consacrer entièrement à la musique de 1999 à 2000. Pendant 2 ans, JamC tentera de signer dans une maison de disques et fera sa première rencontre avec celui qui lui donnera la chance d’enregistrer son premier single : Olivier Cerejo Meneses dit OCM, associé de Bruno Gondel, producteur indépendant.

De là, une première signature chez Virgin, et ensuite une autre chez Next Music. Suite à un désaccord familial, il renonce partiellement à son rêve pour emprunter une voie plus conventionnelle et arrondir les angles au sein de sa famille.[1]  

Le Réseau, garantie du Succès.

Il démarre ainsi un duo de collaboration avec OCM dans la production de clips vidéos pour l’industrie musicale, en grande partie pour des majors compagnies comme Universal, Sony-BMG, Warner, EMI....

Avec quelques belles réalisations comme, ROHFF - 94, Booba - Baby ft Nessbeal, La Fouine – Quelque chose de spéciale, Unité - ft Jimmy Sissoko, et Tomber pour elle ft Amel Bent. Rimk du 113 – Rachid System

Leur production, Trait pour Trait de Sniper remporte le Prix du Meilleur Clip Vidéo au Hip hop Music Award 2007, et le prix du Public à L’international Music Vidéo Festival pour Jimmy de Booba.

Ses projets décrochés à l’époque ne font pas encore décoller le rêve ultime et avec l’essor d’internet et des téléchargements gratuits de la musique, les budgets de production sont revus considérablement à la baisse, jusqu’à une certaine rencontre...[2]


Le pari de la Réussite, de Paris à Dakar.

En 2004, JamC posera les pieds en Afrique et atterrira pour la première fois au Sénégal, pour les besoins du groupe de rap franco-sénégalais, La Brigade. Puis l’année suivante, cette fois pour le tournage du clip Unité de La Fouine en featuring avec Jimmy Sissoko à l’île de Gorée. Après avoir réalisé des films pour la campagne de rebranding pour Orange Sénégal, Oxygen Line Producing Company sera crée en 2008 par OCM et JamC[3] et sera la première étape à la concrétisation du rêve d’embrasser le milieu de la publicité et d’allier production audiovisuelle musicale et publicitaire. En 2012, OCM décide de se retirer du milieu de l’audiovisuel et JamC reprend alors le flambeau de l’entité, et la rebaptise OXYGEN AFRICA.

En 2013, le film DIAMONO commandé par McCann Dakar pour Orange Sénégal remportera un prix au WorldWilde Orange Advertising Awards, l’objectif est en parti atteint.

Le Rappel de la Passion

Si durant des années, JamC s’est contenté de s’investir dans la musique des autres, il est vite rattrapé par cette passion qu’il avait mise de côté pour se concentrer aux affaires. « Mon cousin Smaïka, qui est Producteur également me répétait constamment de ne pas arrêter la musique ». De cette impulsion naîtra le Label de Musique African Victory à travers lequel JAMC produira l'EP  « Excuse My Wolof[4],[5]» de l'artiste NIX[6]. Un opus qui cartonne au Sénégal et sur lequel JamC « fait renaître sa flamme » en posant sur le morceau Bad Man. D’autres projets verront le jour par la suite comme BDAY Girl avec DJ Dollar[7].  

A la tête d’une entreprise aux ambitions de Groupe, Jérémie «JamC» Petit a su faire de ses passions, des cœurs de métiers à part entière. Oxygen Africa, la maison mère, c’est aujourd’hui plus de 500 productions de spots publicitaires, de clips vidéos en Afrique et à l’International. Pour son retour dans son pays d’origine, la star Booba a fait appel à la société de production pour son clip DKR[8],[9],[10] ou encore H&M pour une de ses dernières campagnes.

En 2017, Oxygen Africa se digitalise et crée un pôle de productions de contenus dédiés au web et TV et signe avec le géant du monde de la cinématographie Panavision-Panalu pour devenir le représentant exclusif du groupe en Afrique occidentale et centrale. La chaîne BET accueille également dans sa grille l'émission Siwotime[11] qui célèbre la musique caribéenne, programme qu'il produit avec Malika Jean-François.[12]  

La consécration arrive quand il est approché par l'équipe du film "Amin" de Philipe Faucon pour devenir le producteur exécutif. Ce sont ses débuts dans le cinéma. Le film est sélectionné[13],[14],[15],[16] à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2018.  

Il enchaînera ensuite avec le film « Staff Only » ou « Le Voyage de Marta » réalisé par Neus Ballus[17],[18] et sélectionné au Festival de Berlin en 2019[19].[20]

Notes et références[modifier]

  1. « Jérémie Petit dit JAM C, le plus Africain des Guadeloupéens [Tranches de vie] », sur Outre-mer la 1ère (consulté le 4 juin 2020)
  2. Joël DIN, « Jeremie Petit : le plus africain des antillais », sur 97land, (consulté le 4 juin 2020)
  3. « Olivier Cerejo Meneses Producteur Hibiscus Asie, fondateur d’Oxygen Productions », sur hibiscusfilm.com
  4. (en) eMinor, « Excuse My Wolof (EP) by Nix », sur ReverbNation (consulté le 4 juin 2020)
  5. Marina Wilson, « SENEGAL – NIX PRÉSENTE “EXCUSE MY WOLOF” », sur Black Square, (consulté le 4 juin 2020)
  6. « Nix s'assume et s'amuse », sur RFI Musique, (consulté le 1er juin 2020)
  7. « Vidéo du 1e single de Dj Dollar BDAY GIRL en feat avec NIX », sur Vidéo du 1e single de Dj Dollar BDAY GIRL en feat avec NIX (consulté le 4 juin 2020)
  8. « Booba - DKR (Clip officiel) », sur Rapfr.fr / L'actualité Rap Français en Vidéo, (consulté le 4 juin 2020)
  9. (en) « Oxygen Africa », sur Genius (consulté le 4 juin 2020)
  10. « Booba - DKR », sur Oxygen Africa (consulté le 4 juin 2020)
  11. « La musique antillaise sur BET France, un projet de Malika Jean-François et Jamc J. Petit », sur People Bo Kay, (consulté le 4 juin 2020)
  12. « L'Afrique en marche : Jérémie Petit, le magnat du clip vidéo », sur TV5MONDE (consulté le 4 juin 2020)
  13. « 2018 », sur Quinzaine des Réalisateurs (consulté le 4 juin 2020)
  14. « Cannes 2018 - “Amin”, Philippe Faucon à nouveau peintre sensible de l’exil », sur Télérama.fr (consulté le 4 juin 2020)
  15. « Festival de Cannes 2018 : Amin », sur Critikat, (consulté le 4 juin 2020)
  16. Jean Talabot, « Cannes 2018 : la liste des films de la Quinzaine des réalisateurs », sur Le Figaro.fr, (consulté le 4 juin 2020)
  17. « Le Voyage de Marta », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 4 juin 2020)
  18. « Le Voyage de Marta », sur Premiere.fr (consulté le 4 juin 2020)
  19. « Critique : Le Voyage de Marta », sur Cineuropa - le meilleur du cinéma européen (consulté le 4 juin 2020)
  20. « Le rêve africain de Jérémie “JamC” Petit, producteur et homme d'affaires guadeloupéen à Dakar », sur nofi.fr,

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Musique musique : Disque compact, Have The Moskovik, Aelpéacha, Josh Pan, Eric Legaud (MrGalagoMusic), Ai Am Best, too, Stefano Ianne


Cet Article wiki "Jérémie Petit" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Jérémie Petit.