Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Impacts des véhicules autonomes sur l'industrie du transport

De EverybodyWiki Bios & Wiki



1770 Fardier de Cugnot

Lorsque Joseph Cugnot mis au point le premier véhicule automobile en 1769, appelé le Fardier de Cugnot[1],[2], il était loin de se douter que son massif bolide à vapeur subirait des améliorations à un point tel qu'elle finirait par se conduire seul un jour. Ce processus s'appelle l'automatisation.

Situation actuelle[modifier]

Voitures[modifier]

Blue Tesla Model S front

Plusieurs manufacturiers automobiles mettent à la disposition des usagers des véhicules de plus en plus autonomes. Celles-ci sont équipées d'une multitude de capteurs permettant d'identifier, par exemple, les autres véhicules présents sur la route, les obstacles présents qui pourraient entraver le chemin ou causer des accidents, des détecteurs de dérapage et plein d'autres. Ces voitures, munies de leurs capteurs et de leur puissant ordinateur de bord, peuvent se déplacer de façon sécuritaire au travers des autres usagers de la route. Par contre, ces véhicules fonctionnent plutôt sur le principe d'un pilote automatique. En effet, un conducteur doit tout de même être derrière le volant prêt à intervenir. C'est le cas du Model S du fabricant automobile Tesla. Une récente mise à jour permet à son ordinateur de bord de prendre le contrôle du véhicule sur l'autoroute, de suivre les lignes, de faire des changements de voie assistés et de contrôler la vitesse du véhicule, avec un minimum d'intervention humaine[3]. Cette voiture facilite la vie du conducteur, mais ne lui permet tout de même pas de dormir au volant ou de se rendre à un point quelconque de façon complètement autonome.

Équipement minier[modifier]

Équipement minier

Ce n'est pas le cas des camions à benne miniers Komatsu, qui disposent de leur système de transport autonome AHS[4]. À l'usine West Angela de Rio Tinto en Australie, des dizaines de véhicules miniers sont automatisés[5]. Leur foreuse Terex SKSS15 a justement foré des dizaines de milliers de mètres de façon complètement autonome et avec une précision exemplaire. Il est également possible de la contrôler à distance à l'aide d'une télécommande. La deuxième partie de leur flotte consiste de plusieurs camions benne pesant 225 tonnes et pouvant transporter 290 tonnes chacun. Ceux-ci sont partiellement contrôlés à distance depuis un centre situé à plus de 1000 km de la mine. Ils sont équipés d'un système GPS précis, d'un système de détection d'obstacles et sont interconnectés par un réseau sans-fil. Il n'y a pas d'opérateur à bord des véhicules. Les camions se déplacent ainsi sur les chemins entre l'endroit de remplissage et le lieu de dépôt.

Impacts[modifier]

Les changements dans la façon de contrôler ces véhicules miniers présentent plusieurs impacts, tant positifs que négatifs. Au niveau de l'équipement, les camions non opérés par des humains peuvent fonctionner près 24 heures sur 24, en excluant les arrêts de maintenance et pour remplir les réservoirs de carburant. La productivité est donc grandement améliorée sur ce point par rapport à des humains. Au niveau de la main-d'œuvre, les camions automatisés sont plus précis, efficaces, gèrent mieux la consommation de combustibles fossiles et réduisent les dangers et accidents liés à la fatigue, au stress et autres facteurs humains. De plus, puisque les camions sont autonomes et inoccupés, beaucoup moins de main-d'œuvre est requise, ce qui augmente la rentabilité de l'entreprise minière. Les véhicules plus précis, en diminuant les risques d'accident, réduisent par le fait même les coûts associés aux réparations et soins aux employés. Le principal désavantage dans l'implantation de systèmes miniers automatisés est la perte des emplois des travailleurs.

Le monde du transport routier[modifier]

Portrait de la situation[modifier]

Le secteur du transport routier est énorme et fait vivre des centaines de milliers de familles partout à travers le monde. Aux États-Unis, plus précisément, il y avait plus de 1,5 million de salariés conduisant des camions de marchandise en 2007[6]. De plus, il y en avait près du même nombre, 1,3 million, en emplois connexes (manutention, réparation, etc.). Tout ceci exclut les milliers d'emplois et d'industrie qui fonctionnent parallèlement aux travailleurs de cette industrie. Par exemple, les stations-service, les arrêts routiers, restaurants, hôtels, et autres. En 2012, l'industrie du transport routier déplaça plus de 11 milliards de dollars en valeur de marchandise[7]. Malheureusement, près de 317 000 accidents impliquant au moins un véhicule routier de transport de marchandises ont eu lieu en 2012, causant près de 4000 décès et 104 000 blessés[8].

Camion de transport routier

Le nouveau camion à conduite automatisée dévoilé par la compagnie Freightliner vise à combler plusieurs problèmes dans l'industrie du transport. Un peu à la manière des camions de mine utilisée par Rio Tinto, ce nouveau camion utilise des capteurs, un système GPS, de la connectivité et des caméras afin de faciliter la tâche du conducteur sur l'autoroute[9].

Impacts[modifier]

Parmi les impacts de l'automatisation du monde du transport, plusieurs avantages ressortent. Tout d'abord, la sécurité est améliorée et les accidents sont réduits puisque les véhicules sont précis, efficaces et communiquent entre eux. Ensuite, la consommation de combustibles fossiles et éventuellement d'électricité est améliorée puisque le véhicule suit la circulation de façon plus fluide et gère mieux ses ressources. Le stress du conducteur est également réduit puisque le véhicule veille à la sécurité et aux déplacements sur les longs segments d'autoroute. Les accidents réduits diminuent également les coûts associés aux réparations[10]. D'autres avantages plus spécifiques reliés à l'humain sont également présents, tel que la possibilité de rouler sans arrêt (ou presque), contrairement aux chauffeurs qui ne peuvent circuler durant plus de 11 heures durant une journée[11].
À court et long terme, l'amélioration de la productivité du monde du transport entrainera une diminution des coûts pour les entreprises et pour le consommateur. Bien entendu, les camions ne deviendront pas 100% autonomes du jour au lendemain, par contre, qu'adviendra-t-il des millions d'emplois reliés à cette industrie? C’est pourquoi une étude complète des conséquences sera de mise avant une implantation complète. Une panoplie de tests et d’améliorations sera également nécessaire pour que les camions puissent se déplacer dans les climats plus nordiques où de la neige est présente 6 mois par année.

Notes et références[modifier]

  1. Le fardier de Cugnot descriptif détaillé sur le site de la Société des Ingénieurs de l'Automobile (Consulté le 29 oct. 2015)
  2. Fardier de cugnot Historique du fardier de Cugnot (Consulté le 29 oct. 2015)
  3. Tesla Model S nouveautés sur l'autopilote du Modèle S
  4. Komatsu AHS Système de transport autonome Komatsu (Consulté le 26 oct. 2015)
  5. Mine automatisée Rio Tinto (Consulté le 26 oct. 2015)
  6. U.S. Department of Commerce, Bureau of Economic Analysis, Industry Economic Accounts, p.57 (Consulté le 26 oct. 2015)
  7. U.S. Department of Commerce, Bureau of Economic Analysis, Industry Economic Accounts, p.4 (Consulté le 26 oct. 2015)
  8. U.S. Department of Commerce, Bureau of Economic Analysis, Industry Economic Accounts, p.63-64 (Consulté le 26 oct. 2015)
  9. Freightliner Inspiration (Consulté le 26 oct. 2015)
  10. Freightliner Highway Benefits (Consulté le 26 oct. 2015)
  11. DOT regulations (Consulté le 26 oct. 2015)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Automobile automobile : Détrompeur de carburant, Fast Club, Next generation vehicle, Lavage auto sans eau, Izera, Trapster, VinFast LUX A2.0


Cet Article wiki "Impacts des véhicules autonomes sur l'industrie du transport" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Impacts des véhicules autonomes sur l'industrie du transport.