Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Hyperthymique

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Demander une suppression de contenu


L'hyperthymie ou tempérament hyperthymique est un tempérament affectif, d'un niveau d'activité supérieur à la moyenne. Un tempérament est défini comme l'expression de niveau d’activité et d’énergie, de l'humeur ou des rythmes de l’organisme qui présente une dimension stable dans le temps et qui est déterminée biologiquement[1],[2]. Contrairement à la personnalité, le tempérament n'inclut pas l’acquis et les éléments interpersonnels[1],[2].

Description[modifier]

Le tempérament hyperthymique est décrit comme un niveau basal d’énergie et d'optimisme supérieur à la moyenne, ainsi que par des besoins de sommeil réduits[3],[4]. Il est caractérisé par une expression stable durant la vie de comportements proches de l'hypomanie[5],[3]. Ce tempérament pourrait être un constituant du spectre du trouble bipolaire[1], lui même constituant du groupe de diagnostics de trouble affectif ou trouble de l'humeur.

Le tempérament hyperthymique pourrait être lié à des composantes de la personnalité comme l’ouverture, l’extraversion, la recherche de sensations ou la persévérance[1],[6]. Hagop Akiskal, psychiatre (professeur à l'Université de Californie à San Diego) et chercheur, propose plusieurs attributs du tempérament hyperthymique[7] : selon lui, les personnes hyperthymiques sont « loquaces, infatigables, extraverties, hyperactives, elles ont le contact facile, une multitude de projets en tête et recherchent toutes sortes de stimulations »[8].

Histoire[modifier]

En 1921, Dr Emil Kraepelin met en avant l'importance dans la clinique des troubles bipolaires des tempéraments affectifs. Dr Emil Kraepelin (1921) et Ernst Kretschmer (1936) présentent quatre types de tempéraments affectifs[9]: tempérament dépressif, tempérament maniaque (ou hyperthymique), tempérament irritable et tempérament cyclothymique. Dans les années 80, Dr Hagop Akiskal reprend la thèse selon laquelle ces quatre tempéraments servent de fondations aux développement de troubles de l'humeur et il va plus tard les inclure dans la notion de spectre bipolaire[9],[10].

Diagnostic[modifier]

Les tempéraments affectifs peuvent être évalués dans la pratique clinique et dans la recherche par les outils d'évaluation TEMPS (Temperament Evaluation of Memphis, Pisa, Paris and San Diego)[11],[12].

Prévalence[modifier]

Une revue de la littérature de 2012, incluant des études menées dans 7 pays incluant 5170 sujets a retrouvé 11,8% des hommes et 10.6% des femmes avec un tempérament hyperthymique[13],[14].

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Ariane Zermatten et Jean-Michel Aubry, « Tempéraments hyperthymique et cyclothymique : expressions atténuées du trouble bipolaire ? », Revue médicale suisse, vol. 8,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2020)
  2. 2,0 et 2,1 (en) Zoltán Rihmer, Kareen K Akiskal, Annamária Rihmer et Hagop S Akiskal, « Current research on affective temperaments », Current Opinion in Psychiatry, vol. 23, no 1,‎ , p. 12–18 (ISSN 0951-7367, DOI 10.1097/yco.0b013e32833299d4, lire en ligne, consulté le 12 juin 2020)
  3. 3,0 et 3,1 François-Marie Gonzales, Comment les tempéraments affectifs influencent l’adhésion thérapeutique :approche chez le sujet bipolaire euthymique., (lire en ligne)
  4. (en) L. Rovail et al., « Do Akiskal & Mallya’s affective temperaments belong to the domain of pathology or to that of normality ? », European Review for Medical and Pharmacological Science,‎ , p. 2065-2066 (lire en ligne)
  5. (en) Hagop S. Akiskal, « Delineating Irritable and Hyperthymic Variants Of the Cyclothymic Temperament », Journal of Personality Disorders, vol. 6, no 4,‎ , p. 326-342 (ISSN 0885-579X, DOI 10.1521/pedi.1992.6.4.326, lire en ligne, consulté le 19 mai 2020)
  6. (en) Molly A. Walsh, Amethyst M. Royal, Neus Barrantes-Vidal et Thomas R. Kwapil, « The association of affective temperaments with impairment and psychopathology in a young adult sample », Journal of Affective Disorders, vol. 141, nos 2-3,‎ , p. 373–381 (ISSN 0165-0327, DOI 10.1016/j.jad.2012.03.016, lire en ligne, consulté le 12 juin 2020)
  7. (en) Hagop S Akiskal, « Clinical Validation of The Bipolar Spectrum: Focus on Hypomania, Cyclothymia, and Hyperthymia » (consulté le 19 mai 2020)
  8. Dr Christian Gay et Jean-Alain Génermont, Vivre avec des hauts et des bas., J'ai lu, , 186 p. (ISBN 978-2-290-33508-6), p. 46-47
  9. 9,0 et 9,1 Dr Elie Hantouche, Les tempéraments affectifs, Josette Lyon, , 380 p. (ISBN 978-2-84319-319-4), Page 193
  10. (en) S. Nassir Ghaemi, « Bipolar Spectrum: A Review of the Concept and a Vision for the Future », Psychiatry Investigation, vol. 10, no 3,‎ , p. 218–224 (ISSN 1738-3684, PMID 24302943, PMCID 3843012, DOI 10.4306/pi.2013.10.3.218, lire en ligne, consulté le 12 juin 2020)
  11. (en) Hagop S. Akiskal, Mauro V. Mendlowicz, Girardin Jean-Louis et Mark H. Rapaport, « TEMPS-A: validation of a short version of a self-rated instrument designed to measure variations in temperament », Journal of Affective Disorders, vol. 85, nos 1-2,‎ , p. 45–52 (ISSN 0165-0327, PMID 15780675, DOI 10.1016/j.jad.2003.10.012, lire en ligne, consulté le 25 juin 2020)
  12. (en) Giovanna Fico, Vito Caivano, Francesca Zinno et Marco Carfagno, « Affective Temperaments and Clinical Course of Bipolar Disorder: An Exploratory Study of Differences among Patients with and without a History of Violent Suicide Attempts », Medicina, vol. 55, no 7,‎ , p. 390 (DOI 10.3390/medicina55070390, lire en ligne, consulté le 25 juin 2020)
  13. (en) Gustavo H. Vázquez, Leonardo Tondo, Lorenzo Mazzarini et Xenia Gonda, « Affective temperaments in general population: A review and combined analysis from national studies », Journal of Affective Disorders, vol. 139, no 1,‎ , p. 18–22 (DOI 10.1016/j.jad.2011.06.032, lire en ligne, consulté le 12 juin 2020)
  14. Dr Elie Hantouche, Les tempéraments affectifs, Josette Lyon, , 380 p. (ISBN 978-2-84319-319-4), Page 108

Voir aussi[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • J.-M. Azorina, E. Fakraa et al., « Les endophénotypes tempéramentaux. : (en) temperamental endophenotypes », L'Encéphale, vol. 38,‎

Articles connexes[modifier]

  • Trouble de l'humeur
  • Cyclothymie
  • Trouble bipolaire
  • Psychiatrie

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Physiologie physiologie ET Médecine médecine : Capteurs sensoriels

Autres articles des thèmes Médecine médecine ET Psychologie psychologie : Jean Charmoille, Pierre Angel (psychiatre), Heinrich Zippe, Arthur Claus, Établissement public de santé mentale Val de Lys - Artois, Proximologie, Psychocinétique

Autres articles du thème Physiologie physiologie : Coach-respiration, Capteurs sensoriels, Fibre B

Autres articles du thème Médecine médecine : Mastologie, Alexandra Dalu, Syndicat des psychiatres des hôpitaux, World Health Executive Forum, Concepts fondamentaux de la gestalt-thérapie, John Gartner, Gregory Pariente Foundation

Autres articles du thème Psychologie psychologie : Kathy Kelly, Stéphane Guétin, Joseph Agostini, Alice Holzhey-Kunz, Gestion du stress professionnel dans les sections de production, Julia Shaw, Syndrome sous-cortical


Cet Article wiki "Hyperthymique" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Hyperthymique.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.