Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Hoax dans le conflit israélo-palestinien

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Accusations d'empoisonnement de l'eau[modifier]

Raphael Israeli (en), professeur d'histoire émérite de l’université hébraïque de Jérusalem note que les médias occidentaux et arabes sont prompts à relater en détails les accusations palestiniennes d'empoisonnement de Palestiniens au moyen de gaz toxiques, d'eau contaminée, de canettes de Coca-cola frelatées par Israël, l’armée israélienne, les colons ou de « mystérieux émissaires ». Il souligne qu'une fois qu'il est mis en évidence qu'il s'agit de hoax, l'information disparaît aussitôt des médias[1].

Dans Beyond Chutzpah: On the Misuse of Anti-Semitism and the Abuse of History, Norman Finkelstein souligne que l'accusation inverse existe dans le contexte du conflit israélo-palestinien. Le Mufti de Jérusalem est ainsi (faussement) accusé d'avoir durant la Seconde Guerre mondiale mis sur pied l'opération Atlas au cours de laquelle une unité de la Waffen-SS composée de cinq soldats (trois anciens membres de la Société des Templiers en Palestine et deux arabes palestiniens) aurait eu pour mission d'empoisonner les puits de Tel-Aviv avec du cyanure[2].

Le 14 juin 2016, le quotidien israélien Maariv publie sur son site internet, NRG, une vidéo filmée en caméra cachée de l'un des fondateurs de Breaking the Silence, Yehuda Shaul, expliquant à un groupe de touristes en visite au village palestinien de Susya que « les villageois y étaient revenus s'installer récemment, le réseau de distribution d'eau du village ayant été empoisonné par des colons juifs quelques années auparavant »[3]. Le 19 juin 2016, l'agence de presse officielle turque, Anadolu publie un communiqué[4] faisant état que « le rabbin Shlomo Mlma, président du Conseil des rabbins de Cisjordanie » a émis un avis juridique religieux autorisant les colons à empoisonner l'eau des Palestiniens. Le même jour, le ministère palestinien des affaires étrangères, relate sur son site internet ce qu'il présente comme « un appel à l’empoisonnement de l'eau de Rabbi Mlmad et demande son arrestation ». L'agence de presse internationale Reuters, ainsi que d'autres médias basés en Israël ne parviennent pas à identifier un rabbin de ce nom ni l'existence d'un « Conseil des rabbins de Cisjordanie ». Wafa, l'agence de presse palestinienne officielle, reprend aussi l’allégation citant Yehuda Shaul de Breaking the Silence: « L'objectif derrière l'empoisonnement des eaux en Cisjordanie est de pousser les Palestiniens hors de leurs villes et villages afin que les colons s'emparent des terres palestiniennes »[5]. Gulf News quotidien anglophone publié à Dubaï dans les Émirats arabes unis, la publie aussi le 19 juin aussi l'attribuant à Breaking the Silence [6] qui dément alors être à l'origine de l'information[7]. Cependant, le 23 juin 2016, prononçant un discours devant le Parlement de l'Union Européenne à Bruxelles où il dénonce les « incitation[s] à la violence contre les Palestiniens (en) »[8], Abbas rapporte ces accusations selon lesquelles des rabbins voudraient empoisonner les puits palestiniens. En réaction, Israël crie à la calomnie[8],[9]. Deux jours plus tard, le bureau du président palestinien publie un communiqué en ces termes « Après qu’il est devenu évident que les déclarations supposées d’un rabbin, relayées par de nombreux médias, se sont révélées sans fondement, le président Mahmoud Abbas a affirmé qu’il n’avait pas pour intention de s’en prendre au judaïsme ou de blesser le peuple juif à travers le monde »[10].

Accusation de meurtre pour vol d'organes[modifier]

  • En 2004 débute sur la chaîne iranienne Sahar 1 une série télévisée Les Yeux bleus de Zahra (ou Pour vous, Palestine). Elle a été créée par Ali Derakhshi, un ancien fonctionnaire du Ministère de l'éducation. L'intrigue se déroule en Cisjordanie et se focalise sur les militaires et sur les civils israéliens (tous habillés comme des Juifs religieux) qui conspirent pour voler les yeux des enfants palestiniens. La série a été condamnée, en dehors du Moyen-Orient, en raison de la représentation à forte connotation antisémite des Juifs et plus particulièrement des Israéliens.
  • En 2009, un article du tabloïd suédois Aftonbladet, intitulé « Nos enfants sont dépouillés de leurs organes » accuse Tsahal de couvrir un trafic d'organes prélevés sur des Palestiniens. Deux jours après la publication de l'article, l'auteur avait admis, qu’il « n’avait aucune idée » ni « aucune preuve » de la véracité de ces accusations[11],[12].

Accusation de meurtres rituels[modifier]

Autres accusations[modifier]

Notes[modifier]

  1. (en) Raphael Israeli, Poison : Modern Manifestations of a Blood Libel, Lexington Books, , 250 p. (lire en ligne), p. 193
  2. (en) Norman Finkelstein, Beyond Chutzpah: On the Misuse of Anti-Semitism and the Abuse of History, University of California Press, 2005, p. 322.
  3. « מייסד שוברים שתיקה: מתנחלים הרעילו מים של פלסטינים », sur NRG,‎
  4. « Palestinians decry rabbi call to poison West Bank water », Agence Anadolu,
  5. « Israel Must Arrest Jewish Rabbi Calling to Poison Palestinians’ Water, says Foreign Ministry »,
  6. « Israelis poisoning Palestinian water wells », sur Gulf News,
  7. « Abbas Repeats Debunked Claim That Rabbis Called to Poison Palestinian Water in Brussels Speech », sur Haaretz,
  8. 8,0 et 8,1 « Abbas accuse les rabbins de vouloir empoisonner les puits palestiniens, Israël crie à la calomnie », sur France24,
  9. « Netanyahu Accuses Abbas of Spreading 'Blood Libel' in European Parliament Speech », sur Haaretz,
  10. « Abbas revient sur ses propos relatifs aux rabbins voulant “empoisonner” les puits palestiniens », sur Times of Israel,
  11. Rudy Reichstadt, conspiracywatch.info
  12. http://com/rue89.nouvelobs.com, «Les juifs voleurs d'organes, un mythe qui date du Moyen Âge»

Article connexe[modifier]

  • Guerre des mots dans le conflit israélo-palestinien

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Israël Israël ET Palestine Palestine : Extrême droite en Palestine

Autres articles du thème Israël Israël : Erez Yaary, Yitzchok Meir Helfgot, Extrême droite en Palestine, Liste de personnalités assassinées en Israël, Centre international pour la Kabbale de Tsfat, Festival de danse de Karmiel, Amir Shpilman

Autres articles du thème Palestine Palestine : Lina Sleibi, Extrême droite en Palestine, Anas Alaili, Abu Obeida, Produits commerciaux autorisés pour l'importation à Gaza (2009-2010), Mustafa Tamimi

Autres articles du thème Conflit israélo-arabe conflit israélo-arabe : Colonie palestinienne, Une autre voix juive, Si tu veux être mon amie

Autres articles du thème Moyen-Orient Moyen-Orient : ANMO, Mustafa Tamimi, Proche-orient.info, André Verstandig, Oriental Fashion Show, Amélie M. Chelly, Produits commerciaux autorisés pour l'importation à Gaza (2009-2010)

Autres articles du thème médias : Le Quatre Heures, Scandinavian Journal of Management, Jean Maltese, Itinéraires (émission de télévision), Médias germanophones à l'étranger, Altercom, Actuailes

Cet Article wiki "Hoax dans le conflit israélo-palestinien" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.