Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Guillaume Saint-James

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenu


Guillaume Saint-James (né le ) est un saxophoniste et compositeur de jazz français.

Biographie[modifier]

Originaire de Basse-Normandie en France, il grandit dans une famille mélomane et découvre le jazz ainsi que la musique classique dès sa plus jeune enfance. Après l’obtention du baccalauréat il poursuit ses études supérieures à l’Université de Musicologie de Rennes II où il obtient son certificat de maîtrise. Il s’installe ensuite à Paris où il suit l’enseignement du saxophoniste Michel Golberg au sein de l’école Arpej [1]et suit également une formation à l’American School of Modern Music.

Aldo Romano lui décerne le 1er prix du tremplin de Jazz à Vannes[2] en 1997 (en quartet avec Franck Agulhon[3], Albin de la Simone  et Jérôme Séguin).

En 2005 il crée le sextet Jazzarium[4], (Geoffroy Tamisier, Didier Ithursarry, Jean-Louis Pommier, Christophe Lavergne et Jérôme Séguin). Il compose et enregistre plusieurs albums et se produit sur différentes scènes de l’Hexagone.

En parallèle à son cheminement de jazzman et compositeur, il accompagne Alan stivell durant 5 ans et participe à deux albums  (Again, Parcours).

Depuis 2013, il œuvre activement au rapprochement entre le jazz et la musique classique et répond à de nombreuses commandes d’Orchestres.

2013 « Mégapolis »  Œuvre pour sextet de jazz et orchestre symphonique / Orchestre Symphonique de Bretagne et l’Orchestre Victor Hugo de Besançon, Franche-Comté.

2014 « Brothers in Arts » Œuvre pour quintet de jazz  et orchestre symphonique avec Chris Brubeck l’Orchestre Symphonique de Bretagne (Commande d’État[5], Oakland East Bay Symphony[6],[7], New Haven Symphony[8].

2016: « Oda Africana[9] » Arrangement pour le quartet d’Omar Sosa et l’OSB

2016: « Sketches of Seven » Concerto pour accordéon et orchestre symphonique / l’OSB (soliste Didier Ithursarry)

2018: « Black Bohemia » Suite concertante pour saxophone et orchestre symphonique (OSB, soliste Branford Marsalis[10]).

La même année, il crée également Les Huit Péchés Capitaux à l’Estran [11]de Guidel, aux côtés du comédien Jean Claude Dreyfus, Emmanuel Bex, de Didier Ithursarry et Guillaume Dommartin, une adaptation de son concerto pour accordéon sur le thème des sept péchés capitaux en s’inspirant des poèmes de Bernard Dimey.

2020: Il compose actuellement sa nouvelle partition, La symphonie « Bleu ».

Une symphonie ouvrière, commande de l'Orchestre Victor Hugo de Franche-Comté. Une grande partition inédite et insolite où l’orchestre s’invite et dialogue avec poésie dans l’univers mécanique des « bruits » de machines. Création en avec l’OVHFC et le trio Lavergne-Bex-Saint-James.

Guillaume Saint-James collabore régulièrement depuis 2003 à l’élaboration d’ouvrages pédagogiques pour le compte des éditions Fuzeau[12],[13]. "Assisté de ses trois enfants, l'auteur a trié les phénomènes musicaux les plus courants par le biais du jeu de comparaisons dans le but de confronter les sons multiples et variés. Chaque livret propose 14 comparaisons sonores pour aider les enfants à comprendre la musique de manière simple et ludique. Ce deuxième ouvrage, adressé aux 6-7 ans, conserve la même démarche et propose d'approfondir les concepts de voix basse/soprano, de tempo rapide/lent..."[14]

En parallèle de ses activités créatrices, il fonde en 2008 le festival Jazz aux Écluses[15] dont il était le programmateur[16]. Le festival s’est arrêté après sa dixième édition fin 2018.

Distinction[modifier]

1997 : 1er prix du Tremplin de Jazz à Vannes[2]

Discographie[modifier]

1994 : Les Yeux d’Otta[17] : Morgane productions

2003 : Briser la Glace[18] : Must TSF (distrib. Socadisc)

2004 : Les poissons rouges Prod? Distrib?

2008: Météo Songs[19] : Panoramik Records

2011 : Polis[20] : Révélation Jazzmag : (Plus Loin Music - distrib. Harmonia Mundi)

2013 : Mégapolis[21] :  (Yolk Records[22] Choc Jazzmag[23] rubrique « Disques », numéro 662

2015 : Brothers in Arts[24] : DVD Distribution Orchestre symphonique de Bretagne

2015 : Homage to our Fathers / Distribution JAE records

Références[modifier]

  1. Matthieu Jouan “Polis” Chronique Citizen Jazz[25] Publié le
  2. Jean-François Picaut “Polis” et “Megapolis” Entretien, Citizen Jazz[26]" Publié le
  3. Ouest-France Jazz aux Ecluses[27]. Publié le 24/04/18
  4. Le Télégramme : 10, une belle édition[28]. Publié le 02/07/18
  5. Jazz Magazine: Omar Sosa, l’Orchestre symphonique de Bretagne, Guillaume Saint-James et sept péchés capitaux[29] Publié le 09/04/17
  6. Jazz Magazine: Branford Marsalis, Guillaume Saint-James et l’Orchestre symphonique de Bretagne célèbrent les Hellfighters et la Black Bohemia[30] Publié le 11/11/18.

Liens extérieurs[modifier]

Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Notes et références[modifier]

  1. « Accueil - Arpej - Ecole de Jazz Paris - Ecole de musique afro-américaine », sur Arpej - Ecole de Jazz Paris (consulté le 9 juillet 2019)
  2. 2,0 et 2,1 « IdRef - Identifiants et référentiels pour l'Enseignement supérieur et la Recherche », sur www.idref.fr (consulté le 9 juillet 2019)
  3. Wikidrummers, « Franck Agulhon • Wikidrummers », sur Wikidrummers, (consulté le 9 juillet 2019)
  4. Jazzarium, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 20724-fr (consulté le 9 juillet 2019)
  5. « Aides à l'écriture d'oeuvres musicales originales (ex-Commandes d'Etat) », sur Centre de documentation de la musique contemporaine, (consulté le 9 juillet 2019)
  6. (en-US) « Guillaume Saint-James », sur Oakland Symphony (consulté le 10 juillet 2019)
  7. (en) « Brubeck & Saint-James’ Brothers in Arts », sur San Francisco Classical Voice (consulté le 9 juillet 2019)
  8. (en-US) « Wilton Performance of ‘Brothers in Arts’ Honors Vets–with Unbelievable Brubeck Twist [VIDEO] », sur Good Morning Wilton, (consulté le 9 juillet 2019)
  9. « OMAR SOSA – G. SAINT-JAMES & L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE BRETAGNE | guidel.com », sur www.guidel.com (consulté le 10 juillet 2019)
  10. (en) « Branford Marsalis », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  11. « accueil », sur L'ESTRAN (consulté le 9 juillet 2019)
  12. « Guillaume Saint-James », sur data.bnf.fr (consulté le 10 juillet 2019)
  13. « Fuzeau - Le spécialiste de l'éducation musicale et de la vie scolaire - Éditions Fuzeau », sur www.fuzeau.com (consulté le 9 juillet 2019)
  14. Guillaume Saint-James, Écoute... c'est pas pareil !, Fuzeau Jeunesse, (ISBN 9782841691685, lire en ligne)
  15. « Hédé : JAZZ AUX ÉCLUSES 2013 - CultureJazz.fr », sur www.culturejazz.fr (consulté le 9 juillet 2019)
  16. Les Trois Coups, « Entretien avec Guillaume Saint‑James, programmateur de Jazz aux Écluses, 8e édition », sur Les Trois Coups, (consulté le 10 juillet 2019)
  17. « Guillaume Saint-James Quartet - Les Yeux D' Otta », sur Discogs (consulté le 9 juillet 2019)
  18. « Guillaume Saint-James - Briser la Glace », sur Discogs (consulté le 9 juillet 2019)
  19. « Jazzarium, Guillaume Saint-James Sextet - Météo Songs », sur Discogs (consulté le 9 juillet 2019)
  20. « Guillaume Saint-James Sextet → Jazzarium - Polis », sur Discogs (consulté le 9 juillet 2019)
  21. « Guillaume Saint-James, Jazzarium, Orchestre Symphonique de Bretagne* - Megapolis », sur Discogs (consulté le 9 juillet 2019)
  22. « YOLK records », sur www.yolkrecords.com (consulté le 9 juillet 2019)
  23. « Jazz Magazine » (consulté le 9 juillet 2019)
  24. « Brothers in arts : aux noms des pères », sur France 3 Bretagne (consulté le 9 juillet 2019)
  25. Matthieu Jouan, « Guillaume Saint-James Jazzarium », sur Citizen Jazz (consulté le 9 juillet 2019)
  26. Jean-François Picaut, « Guillaume Saint-James », sur Citizen Jazz (consulté le 9 juillet 2019)
  27. Ouest-France, « Jazz aux Écluses, d'Hédé-Bazouges à Dinan », sur Ouest-France.fr, (consulté le 9 juillet 2019)
  28. « Jazz aux Écluses. Une belle dixième édition », sur Le Telegramme, (consulté le 9 juillet 2019)
  29. « Omar Sosa, l’Orchestre symphonique de Bretagne, Guillaume Saint-James et sept péchés capitaux – Jazz Magazine » (consulté le 9 juillet 2019)
  30. « Branford Marsalis, Guillaume Saint-James et l’Orchestre symphonique de Bretagne célèbrent les Hellfighters et la Black Bohemia – Jazz Magazine » (consulté le 9 juillet 2019)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Jazz jazz : Tous les Haricots rouges, Cantabile (Michel Petrucciani), Michel Gaillard (musicien), Tournée 2, Jazz, Liste de musiciens de jazz par genre musical, Jim Sauter


Cet Article wiki "Guillaume Saint-James" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Guillaume Saint-James.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.