Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Georges Demers

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




Georges Demers, est un ingénieur québécois né à Montréal le 16 février 1912 et décédé le 19 octobre 1972.

Biographie[modifier]

Fils de Arthur Demers et de Rosina Taillefer, il épouse Lucile Besner, fille de Auguste Besner et de Corinne Quesnel en 1938. Six enfants, trois garçons et trois filles sont nés de cette union: Guy, Jean, Claude, Lise, Lucile, Madeleine.

Études et débuts[modifier]

Il reçoit une bourse d'études de l'École Polytechnique de Montréal en 1933 et en 1934 et termine ses études d’ingénieur civil à l’École Polytechnique en 1935. Il est élu vice-président de la 59e promotion 1935. Il entre au ministère de la voirie du Québec comme ingénieur résident à Rivière-du-Loup, puis divisionnaire à Carlton en 1936 -1937. Il obtient une bourse du Gouvernement du Québec et se rend en France en 1937-1938 pour étudier à l'École des Ponts et Chaussées de Paris. À son retour au Québec, il est muté à Sherbrooke comme ingénieur divisionnaire. En 1939, il entre au service du cabinet d’ingénieur-conseil Z. Langlais de Québec.

Carrière et réalisations[modifier]

En 1942, il démarre son propre bureau d'ingénieur-conseil, désigné sous le nom de GEO. DEMERS, ingénieur-conseil. Le personnel du bureau sous sa direction est chargé de l'ingénierie des projets suivants: conception de sept quais en eau profonde sur le Saint-Laurent, notamment à Matane, Rimouski, Lévis et Havre St-Pierre; structure de l'hôpital des vétérans à Québec et d'édifices sur le campus de l'université Laval à Québec; infrastructures de cinq stations de défense militaire et de la Base des Forces canadiennes Valcartier au Québec; projets d’aqueduc et d’égout pour environ trente municipalités, et en particulier du nouvel aqueduc de la Ville de Québec d'un diamètre de 42 pouces et d'une longueur de 7 milles mis en service en 1954.

En 1954, il est le premier francophone à être élu président de la Corporation des ingénieurs professionnels du Québec pour un mandat d'un an[pertinence contestée]. L'année suivante, il devient aussi le premier francophone à être élu président du Conseil canadien des ingénieurs[pertinence contestée].

En 1955, début de la collaboration avec l'architecte dom Claude-Marie Côté, o.s.b., .

En novembre 1960, un deuxième bureau est ouvert à Montréal. Hydro-Québec mandate la firme pour réaliser les études préparatoires et préparer les plans et devis des projets d’aménagements hydroélectriques Outardes 4 et Outardes 3 sur la rivière aux Outardes au nord-ouest de Baie-Comeau. Les centrales sont mises en services en 1969.

En 1961, les ingénieurs civils adjoints Philias Lemieux et Jacques Roy, tous deux gradués de l'école Polytechnique de Montréal, deviennent associés et la société Demers, Lemieux et Roy est créée. Le bureau d'études est mandaté en novembre 1962 par la Corporation du Pont de Trois-Rivières pour réaliser les études, préparer les plans et devis et effectuer la surveillance de la construction du Pont Laviolette ouvert à la circulation en décembre 1967.

En 1964, le Ministère des Travaux Publics du Québec, sous la direction de l'ingénieur Lucien Martin, mandate le consortium Demers, Vandry, Gronquist, formé de trois firmes, Demers, Lemieux et Roy, Vandry et associés, de Québec, et Steinman & Gronquist de New York, firme réputée dans la conception de ponts suspendus, pour la conception et la surveillance des travaux de construction du Pont Pierre-Laporte à Québec. Le pont est ouvert à la circulation en novembre 1970.

En 1965, le bureau d'études Demers, Lemieux et Roy et réalise, notamment, en partenariat avec une autre firme .

En 1970, le consortium Demers-Parker formé des firmes Demers, Lemieux et Roy et de Parker & Associates de l'Ontario, est mandaté par le Ministère des Travaux Publics du Gouvernement fédéral et par la Commission de la Capitale Nationale (CCN) comme ingénieurs-conseils pour le projet du Pont Portage reliant les centres-ville d'Ottawa et de Hull. Il est ouvert à la circulation en 1973.

En 1970 l'ex premier ministre Jean Lesage requiert les services de Yolande Papillon, ex-secrétaire de M Demers, comme secrétaire.[pertinence contestée]

Le 19 octobre 1972, l'ingénieur Georges Demers décède à Montréal après avoir dirigé de 1942 à 1972 le bureau d'études GEO.DEMERS/Demers, Lemieux et Roy, ingénieurs-conseils.

En 1977 la succession Georges Demers est condamné à défrayer 700 000 dollars aux dommages causées à la partie adverses suite au décès de 12 personnes lors de la construction du Pont de Trois Rivières.

Autres fonctions[modifier]

o   En 1948, Président de "Quebec Society of Industrial Engineers and Cost Accountants".

o   En 1950, Président de la Section Québec de l'Association des Diplômés de Polytechnique

o   En 1951, Président de la Section Québec de l'Institut Canadien des Ingénieurs

o   En 1954, Président de la Corporation des ingénieurs professionnels du Québec.

o   En 1955, Président du Conseil canadien des ingénieurs

o   En 1954, professeur invité à la faculté de génie civil de l’université Laval de Québec.

o   De 1962 à 1964, Vice-président de l'Institut Canadien des Ingénieurs

o   Membre honoraire du Royal 22e Régiment de Québec

Œuvre caritative[modifier]

Contribution comme donateur et bienfaiteur au développement et à la réalisation de l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac, au bord du lac Memphremagog dans les Cantons de l’Est.

Notes et références[modifier]

·     Association des diplômés de l'École polytechnique de Montréal/Archives de l'École polytechnique de Montréal

·     Articles dans La Presse en Avril 1954 sur l'élection de Georges Demers comme Président de la Corporation des ingénieurs professionnels du Québec.

·     Rapport annuel 1954, Corporation des ingénieurs professionnels du Québec.

·     Hydro-Québec. Proposition pour l'aménagement du potentiel hydro-électrique du site Outardes 58, sur la Rivière-aux-Outardes présentée  par Geo. DEMERS, Ingénieur-conseil, Mai 1962.

·     Hydro-Québec. Proposition pour l'aménagement du potentiel hydro-électrique du site Outardes 45 sur la Rivière-aux-Outardes, présentée  par Geo. DEMERS, Ingénieur-conseil, Mars 1963.

·     Le Pont de Trois-Rivières, Étude et construction". Demers Lemieux Roy, ingénieurs-conseils. Engineering Journal, Institut canadien des Ingénieurs. Septembre 1968

·     Trois-Rivières Bridge, "Design and construction",  Demers Lemieux Roy, Consulting Engineers. Engineering Journal, Engineering Institute of Canada, Septembre 1968. (UOIT and Durham College, North Oshawa Library@uoit.ca)

·     Biographie canadienne, édition 1968-1969, pages 1238-1239

·     The Canadian Military Journal, Summer 1971. Georges Demers: A man and his works. "Un homme et ses œuvres", résumant les principales réalisations de son bureau d'études.  

·     Les Ponts du Québec, direction des communications, ministère des Transports du Québec. (1976). Pont Laviolette.

·     Les grands ponts du monde, Prade, Marcel, 1992

·     L'abbaye de Saint-Benoît-du-Lac et ses bâtisseurs, Claude Bergeron et Geoffrey Simmins, avec la collaboration de dom Jean Rochon, o.s.b., Les Presses de l'Université Laval, 1997.

·     Canadian Civil Engineer, special 2001 edition, History Notes, A background History of the CSCE. Section 2: Major Canadian Bridge Projects of the 20th Century, with reference to the Trois-Rivières Bridge and the Pierre-Laporte Suspended Bridge in Quebec.

·     La Mémoire du Québec, Jean Cournoyer, 2000, Pont-Laviolette

- Le Nouvelliste, Trois-Rivières, Québec, Cahier immobilier, 9 novembre 2017, Cinquantième anniversaire du Pont Laviolette.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Québec Québec : Le Temps (album), Nish Média, Télévision et Productions, Orita Leprohon, Second Souffle (film, 1993), Donald Bilodeau, Benjamin Tremblay, Mirella Di Blasio


Cet Article wiki "Georges Demers" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Georges Demers.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !