Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Faculté de droit, d'économie et de gestion d'Orléans

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

La faculté de droit, d'économie et de gestion d'Orléans est une unité de formation et de recherche, composante de l'université d'Orléans, pour la formation, les enseignements et la recherche en lien avec le droit, les sciences économiques et la gestion.

La faculté est située sur le campus d'Orléans-La Source, rue de Blois à Orléans[1]. Elle dispose également d'antennes au sein des centres universitaires de Bourges et de Châteauroux[2]. Sa proximité avec la capitale attire de nombreux étudiants de la région parisienne[3].

Histoire[modifier]

L’étude du droit à Orléans, officiellement reconnue par le pape Grégoire IX, remonte au XIIIème siècle et fort probablement à une période bien antérieure[4]. Ainsi naquit un studium generale consacré comme université par quatre bulles du pape Clément V dès le début du XIVème siècle[4].

Fréquentée par des étudiants français et étrangers constitués en dix nations, dont la plus célèbre est la nation germanique[5],[6], l’université d’Orléans fut fameuse dans l’Europe entière[4], principalement à travers son enseignement du droit. Des personnages célèbres tels que François Rabelais, Jean Calvin, Étienne de la Boétie, Jean-Baptiste Poquelin, Charles Perrault et Jean de la Bruyère la fréquentèrent[7].

Un juriste hors du commun, Robert-Joseph Pothier, y fit ses études et y enseigna, marquant de ses travaux le droit français et le droit international. Souvent présenté comme le « père du Code civil », il influença de façon significative les droits allemand, anglais, polonais, argentin et même japonais[7].

Le , un décret de la Convention ferma toutes les universités françaises[8],[9].

Il faudra attendre le milieu des années soixante pour qu’Orléans renoue avec une tradition universitaire vieille de plus de sept siècles. Trois noms sont à l’origine de la renaissance de l'université d'Orléans : Roger Secrétain, élu maire d’Orléans en 1959, Gérald Antoine, premier recteur de la nouvelle académie d’Orléans-Tours, et Pierre Sudreau, alors ministre de l’Éducation nationale[8]. Le projet s’inscrivit dans le cadre plus large de la création de la ville nouvelle de La Source qu’accompagnait l’arrivée sur le site du CNRS, en 1967, et du BRGM, en 1969[8]. L’acquisition de 410 hectares en bordure du Loiret et à l’orée de la forêt solognote visait à la création, selon les termes de Pierre Sudreau, du « premier grand campus universitaire européen »[8].

C’est ainsi que le fut créé le collège de droit et des sciences économiques, placé alors sous la tutelle pédagogique de l'université de Poitiers[7]. Revivait alors à Orléans la longue tradition d’enseignement du droit civil qui, de 1219 à 1793, en avait fait une des plus prestigieuses universités européennes[4],[7].

Depuis lors, la faculté de droit, d’économie et de gestion d’Orléans a souhaité adapter ses enseignements aux exigences sociales et économiques de la société contemporaine, développant quatre principaux pôles d’enseignement et de recherche[7] :

  • Le pôle droit ;
  • Le pôle économie ;
  • Le pôle gestion ;
  • Le pôle collectivités territoriales.

Organisation[modifier]

Par sa double fonction d'enseignement et de recherche, la faculté de droit, d'économie et de gestion d'Orléans regroupe trois entités[10] :

  • L'école de droit d'Orléans, réputée pour ses masters[11] ;
  • L'institut d'économie d'Orléans ;
  • L'école universitaire de management (institut d'administration des entreprises).

chacune d'elles étant respectivement adossées à un laboratoire de recherche :

  • Le centre de recherche juridique Pothier (CRJP) ;
  • Le laboratoire d'économie d'Orléans (LEO) ;
  • Val de Loire recherche en management (VALLOREM).

Bien que située en province, la faculté orléanaise se maintient parmi les trois meilleures de France, loin devant les universités parisiennes, avec un taux d'insertion professionnelle de 96% en 2013[12] et de 95% en 2017 (3 ans après le diplôme)[13].

Installations[modifier]

La faculté est implantée au nord-ouest du campus d'Orléans-La Source, à proximité de la faculté de sciences et techniques (pôles « sciences » et « STAPS »)[14]. Elle comporte trois ensembles architecturaux regroupant les bâtiments administratifs et d'enseignement :

  • Un premier ensemble, situé le long de la ligne A du tramway, comprend la bibliothèque universitaire, la cafétéria (gérée par le CROUS d'Orléans-Tours), l'aile « Sully » (comportant des salles de travaux dirigés) et les amphithéâtres « Daniel Jousse » et « Richard Cantillon »[15] ;
  • Un deuxième ensemble comprend le bâtiment « Averroès » (regroupant les services de scolarité), le bâtiment « Budé » (comportant des salles multimédia et de travaux dirigés) et le bâtiment « Condorcet » (comportant des salles de travaux dirigés, le laboratoire de langues, les laboratoires de recherche et la salle des thèses)[15] ;
  • Un troisième ensemble, structuré autour du hall « Jeanne Chauvin » (anciennement dénommé « atrium » et renommé en après une consultation des étudiants de la faculté), regroupe les amphithéâtres « Pothier », « Érasme », « Simone Veil » (anciennement dénommé « Besson » et inauguré par Jean-Louis Debré le [16]) et « De Révigny »[15].

Administration[modifier]

Directeurs[modifier]

Les directeurs successifs de la faculté de droit, d'économie et de gestion d'Orléans sont :

Décanat Directeur Domaine
Début Fin
1976 Elie Alfandari Professeur de droit économique et social[17]
Georges Gallais-Hamonno Professeur d'économie et de finance[18]
1985 1990 Henri Jacquot Professeur de droit public[19]
Années 1990 Philippe Bretton Professeur de droit public[20]
Jean-Paul Pollin Professeur d'économie[21]
Années 2000 Michel Pertué Professeur d'histoire du droit[22]
2013 2016 Cem Ertur Professeur d'économie[23]
2016 en cours Pierre Allorant Professeur d'histoire du droit[24] et politologue[25]

Personnalités liées à la faculté[modifier]

Enseignants[modifier]

Robert-Joseph Pothier, dont le nom a été donné au grand amphithéâtre de la faculté.

Certains professeurs réputés ont enseigné à la faculté de droit, d'économie et de gestion d'Orléans[26] :

  • Robert-Joseph Pothier (jurisconsulte)
  • Daniel Jousse (jurisconsulte)
  • Anne du Bourg (magistrat)
  • Roger-Gérard Schwartzenberg (politologue)
  • Léo Hamon (politologue)
  • Pierre-Yves Hénin (économiste)
  • Charles-Éric Lemaignen (homme politique)
  • Édouard Philippe (homme d'État)[27]

Étudiants célèbres[modifier]

Depuis sa fondation, la faculté de droit, d'économie et de gestion d'Orléans a formé plusieurs personnalités célèbres[26] :

  • François Rabelais (écrivain)
  • Jean Calvin (théologien)
  • Lambert Daneau (théologien)
  • Claude Grostête de La Mothe (pasteur)
  • Jan Rutgersius (juriste néerlandais)
  • Louis Servin (magistrat)
  • Charles Perrault (poète)
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (dramaturge)
  • Étienne de La Boétie (écrivain)
  • Jean de La Bruyère (moraliste)
  • Sylvie Baïpo-Temon (femme politique centrafricaine)
  • Étienne Benoist de La Grandière (juriste)
  • Sidi Mohamed Ould Boubakar (homme d'État mauritanien)
  • Jeannette Bougrab (femme politique)
  • Jean-Nicolas Bouilly (écrivain)
  • Daniel Delaveau (homme politique)
  • Laurent Neyret (juriste)
  • Felwine Sarr (économiste sénégalais)
  • Bruno Terrien (économiste)
  • Jean Willybiro-Sako (homme politique centrafricain)
  • Thomas Boni Yayi (ancien président du Bénin)

Notes et références[modifier]

  1. « Orléans : le déménagement de la fac de droit vers le centre-ville passe mal », sur france3-regions.francetvinfo.fr, France 3 Centre-Val de Loire, (consulté le 10 septembre 2019)
  2. Université d'Orléans, « Les composantes de l'université », sur www.univ-orleans.fr (consulté le 19 novembre 2018)
  3. Jean-Marc De Jaeger, « Étudier à Orléans, une ville pas chère proche de Paris », sur etudiant.lefigaro.fr, Le Figaro Étudiant, (consulté le 11 septembre 2019)
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Nicole Gotteri, Quelques étudiants de l'Université d'Orléans en 1462, coll. « Mélanges de l'école française de Rome », (lire en ligne), Documents, p. 547-558. 
  5. Victor Carrière (dir.) et Louis Rigaud, La Nation germanique de l'ancienne Université d'Orléans : Un aspect pittoresque de nos relations intellectuelles avec l'Allemagne, t. XXVII, Paris, Société d'histoire ecclésiastique de la France, coll. « Revue d'histoire de l'Église de France » (no 111), janvier-juin 1941 (lire en ligne), p. 46-71. 
  6. Françoise Michaud-Fréjaville, Les Livres des procurateurs de la nation germanique de l’ancienne Université d’Orléans, 1444-1602 : Troisième livre des procurateurs de la nation germanique de l’ancienne Université d’Orléans, 1567-1587. Textes des rapports des procurateurs., Cornelia, coll. « Cahiers de recherches médiévales et humanistes », (ISBN 978-90-04-23211-2, lire en ligne). 
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 et 7,4 Faculté de droit, d'économie et de gestion de l'université d'Orléans, « Historique », sur univ-orleans.fr (consulté le 15 mai 2019)
  8. 8,0 8,1 8,2 et 8,3 Université d'Orléans, « Histoire de l'université », sur univ-orleans.fr (consulté le 15 mai 2019)
  9. Ferdinand Buisson (dir.) et Louis Liard (préf. Ferdinand Buisson), Nouveau dictionnaire de pédagogie et d'instruction primaire (dictionnaire), Paris, Hachette, (1re éd. 1887) (lire en ligne), Universités. 
  10. Université d'Orléans, « UFR Droit, Economie, Gestion », sur www.univ-orleans.fr (consulté le 19 novembre 2018)
  11. Olivier Monod, « À la fac de droit d’Orléans, l’insertion assurée », sur letudiant.fr, L'Étudiant, (consulté le 11 septembre 2019)
  12. Pierre Antoine, « Classement des Universités : le palmarès selon l'insertion professionnelle », sur etudiant.aujourdhui.fr, Le Parisien, (consulté le 12 septembre 2019)
  13. « Droit, économie, gestion : les 20 meilleures universités en France », sur capital.fr, Capital, (consulté le 12 septembre 2019)
  14. Université d'Orléans, « Plan du campus universitaire d'Orléans » [PDF], sur univ-orleans.fr, (consulté le 11 septembre 2019)
  15. 15,0 15,1 et 15,2 Université d'Orléans, « Plan de l'UFR droit, économie, gestion », sur sciencesconf.org, (consulté le 11 septembre 2019)
  16. « Jean-Louis Debré à Orléans pour inaugurer un amphithéâtre Simone Veil à la fac de droit », sur magcentre.fr, Mag'Centre, (consulté le 11 septembre 2019)
  17. « Centre de Recherche Juridique Pothier », sur univ-droit.fr (consulté le 11 septembre 2019)
  18. Pierre Allorant, Gilbert Colletaz et Christophe Hurlin, Université d'Orléans, « Décès du Professeur Georges GALLAIS-HAMONNO », sur univ-orleans.fr (consulté le 11 septembre 2019)
  19. Pierre Allorant, « Hommage à Henri Jacquot, professeur émérite de l’Université d’Orléans », sur magcentre.fr, Mag'Centre, (consulté le 11 septembre 2019)
  20. « Bretton, Philippe (1937-) », sur persee.fr (consulté le 11 septembre 2019)
  21. Laboratoire d'économie d'Orléans, « POLLIN Jean-Paul », sur leo-univ-orleans.fr (consulté le 10 septembre 2019)
  22. « Pertué, Michel », sur persee.fr (consulté le 11 septembre 2019)
  23. « Cem Ertur, le doyen de la faculté de Droit, d’économie et de gestion, est décédé », sur larep.fr, La République du Centre, (consulté le 10 septembre 2019)
  24. « Pierre Allorant nouveau doyen de la faculté de Droit et de Gestion d’Orléans », sur magcentre.fr, Mag'Centre, (consulté le 10 septembre 2019)
  25. François Guéroult, « Pierre Allorant, politologue, doyen de la faculté de droit d'Orléans », sur francebleu.fr, France Bleu Orléans, (consulté le 10 septembre 2019)
  26. 26,0 et 26,1 Pierre Allorant, Université d'Orléans, « Mots du doyen », sur univ-orleans.fr (consulté le 10 septembre 2019)
  27. David Creff, « Le nouveau Premier ministre Édouard Philippe a enseigné à l'université d'Orléans », sur larep.fr, La République du Centre, (consulté le 16 septembre 2019)

Voir aussi[modifier]

Liens externes[modifier]

Articles connexes[modifier]

  • Campus d'Orléans-la Source
  • Université d'Orléans



Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes universités françaises ET Droit français droit français : Nicolas Warembourg, Emmanuel Tawil

Autres articles du thème [[File:Projet:Universités françaises/image|link=|alt=Universités françaises|50px]] universités françaises : Études en France (portail Web), Bases, Corpus et Langage, Institut universitaire de technologie de Valence, Challenge du monde des grandes écoles et universités, Olivier Vial, Master 101, Christian Vélot

Autres articles du thème Orléans Orléans : Union sportive Orléans football américain, Corsaire éditions, Masters d'Orléans, UNI Orléans, Velotour, Orléans International Challenge

Autres articles du thème Droit français droit français : Tribunal de grande instance de Saint-Pierre, Historique des conseils de la jeunesse, Brigitte Berlioz-Houin, Pierre Farge, Philippe Coen, Joseph Marie Giacobbi, Élie Dufaure


Cet Article wiki "Faculté de droit, d'économie et de gestion d'Orléans" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Faculté de droit, d'économie et de gestion d'Orléans.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !