E-hentai

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher

Logo de E-hentai

Adresse https://e-hentai.org/ (e-hentai)
https://exhentai.org/ (exhentai)
Description Herbergeur d'images hentai
Slogan Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Publicité Oui Oui (e-hentai)
Non Non (exhentai)
Type de site Herbergeur de manga hentai, doujinshi hentai, bande dessinées érotiques, dessins à caractères pornographiques
Inscription Oui Oui
Propriétaire Tenboro
Lancement le 1 juillet 1999, il y a 23 ans
Revenus Publicité et dons
État actuel En ligne

E-Hentai est un site d'hébergement d'images et de partage de fichiers axé sur le contenu hentai (bande dessinée érotique japonaise). Le site héberge des galeries d'images publiées par ses utilisateurs, principalement des contenus pornographiques liés à la culture de l'anime, du manga et du jeu vidéo, tels que des fan art, scantrad de manga et dōjinshi, et des photographies de cosplay. Son site jumeau Exhentai (également connu sous le nom de Sad Panda) est séparé de E-Hentai en 2010 pour héberger des contenus représentant du matériel illégal dans certaines juridictions, comme le contenu lolicon, shotacon et bestial, mais surtout en raison de pressions venant d'annonceurs publicitaires ne souhaitant pas être associés avec ce type de contenu.

Histoire[modifier]

E-Hentai voit le jour le 1er juillet 1999 sous la forme d'un groupe Yahoo!. En 2001, il migre vers une adresse .net puis vers une adresse .org en 2005 quand le domaine en .net expire et qu'il est racheté par un tiers[1].

Le 27 mars 2010, E-Hentai annonce qu'en réponse à une pression des annonceurs publicitaires, e-hentai n'hébergerait plus de représentations d'individus mineurs (lolicon et shotacon) ni de zoophilie. Les galeries existantes qui présentent alors ce contenu sont retirées du site, ce qui représente 30 000 des 150 000 galeries alors disponibles. Ce contenu, inaccessible mais conservé, a été publié sur le site-jumeau de e-hentai nommé Exhentai[2]. Ce dernier ne dispose d'aucune régie publicitaire et nécessite un compte e-hentai ayant au moins 72 heures d'ancienneté; pour ceux qui n'ont pas de compte e-hentai ou dont les cookies du site ne sont pas à jour, une page blanche apparaît avec une illustration d'un panda en larmes, ce qui a valu au site d'être renommé Sad Panda (Panda Triste) par des utilisateurs du site[3]. Cependant, une donation d'au moins 20 dollars sur e-hentai supprime la publicité et fait réapparaître les catégories non-visibles.

Statistiques[modifier]

Par contenu[modifier]

Au , exhentai compte plus de 1 023 000 galeries publiques et visibles réparties dans 10 catégories :

  • Doujinshi (379 000)
  • Manga (136 000)
  • Artist CG[4] (93 000)
  • Game CG[5] (29 000)
  • Western[6] (123 000)
  • Imageset (80 000)
  • Non-H[7] (85 000)
  • Cosplay (16 000)
  • Asian Porn (14 000)
  • Misc[8] (62 000)

Par langue[modifier]

Au , des galeries en différentes langues sont réparties sur le site :

  • Japonais (200 000+)
  • Anglais (170 000)
  • Mandarin(102 000)
  • Coréen (65 000)
  • Espagnol (48 000)
  • Russe (20 000)
  • Portugais[9] (14 000)
  • Français (12 000)
  • Thaï (7 100)
  • Italien (4 900)
  • Néerlandais (4 100)
  • Vietnamien (4 000)
  • Allemand (3 600)
  • Polonais (900)
  • Hongrois (380)
  • Arabe (330)
  • Tchèque (200)
  • Ukrainien (200)
  • Turc (130)
  • Tagalog (68)
  • Finnois (59)
  • Cebuano (32)
  • Grec (24)
  • Suédois (21)
  • Slovaque (12)
  • Latin (9)
  • Hindi (7)
  • Norvégien (6)
  • Roumain (5)
  • Albanais (5)
  • Catalan (5)
  • Perse (5)
  • Bengali (3)
  • Népalais (3)
  • Amharique (2)
  • Danois (2)
  • Estonien (2)
  • Khmer (2)
  • Mongole (2)
  • Tamil (2)
  • Hébreu (1)

Ratio contenu invisible par langue[modifier]

Part du contenu polémique invisible sur e-hentai.org, mais visible sur exhentai.org par langue ayant plus de 300 galeries au total. Décompte réalisé le 8 mai 2022. Toutes catégories confondues. Note : Certains contenus rendant les galeries inaccessibles sur e-hentai ne sont pas listés. Le calcul du surplus de contenu visible est calculé en divisant le nombre total de galeries visibles sur exhentai.org par le nombre de galeries visibles sur e-hentai.org
Langue Contenu lolicon Contenu shotacon Contenu incestueux Contenu bestial Part totale de contenu invisible
Japonais 24.3 % 12.7 % 8 % 1.2 % ?
Anglais 11.1 % 10 % 10.5 % 2.1 % 61.1 %
Mandarin 14.7 % 9.5 % 8.5 % 1.2 % 37.1 %
Coréen 20 % 10.5 % 8.7 % 1.8 % 51.4 %
Espagnol 13 % 13 % 13.5 % 1.3 % 38.8 %
Russe 14.6 % 13.3 % 13.6 % 2 % 43.1 %
Portugais 12.3 % 17.7 % 15.2 % 1.3 % 45.8 %
Français 6.5 % 7 % 11 % 1.2 % 20.9 %
Thaï 15.3 % 10.3 % 16.2 % 1 % 40.6 %
Italien 8.4 % 12.9 % 14.3 % 1.3 % 28.8 %
Néerlandais 0.3 % 0.4 % 1.5 % 1 % 2.5 %
Vietnamien 19.9 % 12.4 % 13.4 % 1.3 % 56 %
Allemand 10.4 % 11.7 % 14.1 % 1.3 % 29.5 %
Polonais 9.7 % 5.1 % 12.1 % 2 % 19.5 %
Hongrois 23.7 % 8.6 % 14.6 % 0.6 % 43.2 %
Arabe 9.7 % 23.4 % 13.3 % 0.3 % 45.3 %

Statut du site[modifier]

Le contenu le plus présent sur le site relève en général de violations de la propriété littéraire et artistique, car typiquement publié sans le consentement ni l'accord de son auteur original[10]. Pour cette raison, les donations au site ne se font qu'en cryptomonnaies (Bitcoin ou Bitcoin Cash pour préserver l'identité de l'administrateur du site en cas de poursuites). Le site est géré et dirigé par un anonyme qui se présente sous le pseudonyme Tenboro[11] et est financé par la publicité et par les donations. En 2009, Tenboro affirme que le site coûte 46 000 dollars à opérer par an et que les donations représentent "moins de la moitié" de ce que coûte annuellement le site[2].

En 2019, Tenboro a annoncé qu'une lésion persistante du tendon limitait sa capacité à effectuer des maintenances vitales en temps utile sur le site web et qu'il envisageait de fermer les deux sites e-hentai et exhentai. ExHentai ferme pendant une semaine dans ce qui apparait alors comme une fermeture définitive. Finalement, après avoir reçu un grand nombre de soutiens et donations, Tenboro affirme envisager des options pour l'avenir du site, comme la nomination d'un modérateur successeur ou la préservation du site web en tant qu'archive permanente[11],[12].

Répercussions[modifier]

Ensemble, e-hentai et exhentai sont les deux plus grandes bases de données de manga hentai au monde, et continennent plus de 700 000 galeries d'images[13]. Le site autorise à ses utilisateurs à publier les mangas originaux en japonais, mais également de publier leurs propres scantrads dans tous les langages, comme l'anglais, le chinois, le coréen, l'espagnol, le russe, le français, etc[10].

Au pic de sa popularité, e-hentai a atteint la 264e place du classement mondial réalisé par l'entreprise commerciale de mesure du trafic web Alexa[3]. Lors de sa fermeture annoncée de 2019, des médias considèrent le site comme une archive internationale de contenu rare et une pléthore de contenus introuvables sur des plateformes légales, telles que des œuvres exclusivement publiées lors de conventions Comiket ainsi que des ouvrages d'arts qu'ils soient ou non à caractère pornographique. Le magazine Vice surnomme alors le site la "Bibliothèque d'Alexandrie" du hentai[11],[3]. Par ailleurs, de très nombreux site de partages de scans hentai dépendent entièrement de e-hentai pour alimenter leur flux; nHentai.net, Hitomi.la et akuma.moe sont des aggrégateurs qui récupèrent et partagent de façon automatique les nouvelles galeries disponibles sur exhentai.

Économie du site et communauté[modifier]

E-Hentai compte plus de 5 millions de membres inscrits. L'entretien du site repose sur des tâches bénévoles contre lesquelles les membres investis peuvent obtenir certains avantages sur le site, comme une évolution automatique du pouvoir de modération[14].

Chaque membre contribuant au site est récompensé par une des trois monnaies virtuelles du site : GP, Crédit et Hath, qui sont échangeables sur la bourse du site. Ces monnaies permettent de réaliser des actions comme télécharger les fichiers originaux d'une galerie, débloquer des avantages ou encore faire des demandes de partage de contenu. Lorsqu'un membre créé une galerie publique et que quelqu'un affiche une image, le créateur de la galerie gagne des GP. Lorsqu'un membre offre de la bande passante au site via l'application Hentai@Home, il reçoit des GPs et des Haths. Les crédits sont une récompense offerte dans le jeu interne au site nommé HentaiVerse, qui sert de valeur de référence lors des échanges. Les donations au site permettent également de recevoir les trois monnaies virtuelles du site[15].

À la fin de chaque année, les membres les plus impliqués dans les différentes tâches du site entrent en concurrence entre eux pour recevoir des "récompenses" leur offrant une somme de haths journaliers "à vie"[16] ainsi que plusieurs gigabits de téléchargement quotidien ne nécessitant aucune dépense de monnaie interne au site.

Sites annexes[modifier]

Hentaiverse[modifier]

Hentaiverse est un jeu sur navigateur web de type RPG lié à e-hentai et disponible à l'adresse hentaiverse.org pour toute personne possédant un compte e-hentai. Dans Hentaiverse, les joueurs crééent un personnage, combattent des monstres dans différents modes de jeu afin de gagner de l'expérience, monter en niveau et gagner des crédits et des objets[17]. Participer à la vie du site peut amener à gagner des récompenses dans le jeu. Jouer au jeu permet de gagner des points de modération et des crédits qui une fois transformés en kGP dans la bourse du site peuvent permettre de télécharger les galeries dans leur qualité originale.

EHWiki[modifier]

EHWiki est le wiki officiel de e-hentai. Bien que le site ait "wiki" dans son nom, il n'est pas connecté à Wikipédia ou à la Wikimedia Foundation. Il sert de base d'informations et de règles pour les utilisateurs du site.

Notes et références[modifier]

  1. Spectre, « How was this website created? », sur E-Hentai, (consulté le 21 juin 2020)
  2. 2,0 et 2,1 Tenboro, « So it has come to this, Achtung! » [archive du ], sur E-Hentai Fourms, (consulté le 19 juin 2020)
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Ignacio Martinez, « Fans are mourning the shutdown of hentai repository ‘Sad Panda’ », sur The Daily Dot, (consulté le 19 juin 2020)
  4. Artist CG fait référence à la création artistique assistée par ordinateur, et concerne dans le cas présent des créations entièrement assistées par ordinateur.
  5. Game CG fait référence aux galeries contenant exclusivement des panel ou des screenshots en provenance de jeux vidéos érotiques.
  6. "Western" fait référence à toutes les bandes dessinées créées par des artistes ne vivant pas en Asie.
  7. Diminutif de "Non-Hentai"
  8. "Divers" en anglais
  9. Si le portugais brésilien et le portugais sont confondus, la plupart du temps la mention "Portuguese-BR" est utilisée dans le nom de la galerie afin d'en faire une distinction
  10. 10,0 et 10,1 Nele Noppe, « The cultural economy of fanwork in Japan: dōjinshi exchange as a hybrid economy of open source cultural goods. », University of Leuven,
  11. 11,0 11,1 et 11,2 Samantha Cole, « ‘Dear Fucking God:’ The ‘Alexandria Library’ of Hentai Has Suddenly Vanished », sur Motherboard, Vice, (consulté le 19 juin 2020)
  12. « A Message to the Community » (version du 28 juillet 2019 sur l'Internet Archive)
  13. Sami Johannes Kaartinen, « Where, How and Why? Fan Translations Unraveled: A Study of the Fan Translation Process Through Personal Experience », University of Vaasa,
  14. EhwikiPower, « Power - EhWiki », sur Wiki officiel E-Hentai, (consulté le 30 juillet 2020)
  15. EhwikiCurrency, « Currency - EhWiki », sur Wiki officiel E-Hentai, (consulté le 30 juillet 2020)
  16. EhwikiReward, « Power - EhWiki », sur Wiki officiel E-Hentai, (consulté le 30 juillet 2020)
  17. EhwikiHentaiverse, « Hentaiverse - EhWiki », sur Wiki officiel E-Hentai, (consulté le 4 août 2020)

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Internet Internet : eBitcoin, Découvrabilité, Media Resource Locator, Liste chronologique des revues numériques francophones, Plateforme de gestion d'événements, Port Address Translation, Bulle d'encre

Autres articles du thème animation et bande dessinée asiatiques Animation et bande dessinée asiatiques : Personnages de Dragon Quest : La Quête de Daï, Magic and Wizard, Kirk Dixon (Yu-Gi-Oh! R), Liste de mangaka, Équipage des cent bêtes, KaibaLand, Chōnōryokurōdōtai wild com.

Autres articles du thème Pornographie pornographie : Sonia Carrere, Bianca Breeze, Liste d'acteurs jouant dans des films pornographiques gays, In Bed with Doc Gynéco, Adult Time, Nekojishi, Anri Okita

Autres articles du thème Bande dessinée Bande dessinée : Olivier Perret, Philippe Drumel, Marsault, David Wautier, Louis XIV : le Roi soleil, NoirQuadri, Écarlate (bande dessinée)