Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Déchet à risque

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

La notion de « déchets à risques », bien que couramment employée dans les domaines sanitaire, agroalimentaire, médical et hospitalier, vétérinaire, nucléaire, ou industriel ne semble pas encore avoir fait l'objet d'une définition légale précise aux niveaux internationaux, européen ou français.

Symbole désignant le risque bioinfectieux
Système de tri des déchets médicaux dans un hôpital en fonction de leur dangerosité

Les déchets médicaux[1],[2] et vétérinaires sont à risques biologiques, ou à risque en raison de leur radioactivité parfois. Selon leur nature, provenance et dangerosité estimée, et selon la législation du pays considéré, ils sont classés en déchets médicaux assimilables aux déchets ménagers ou en déchets à risque infectieux ou sanitaire. Certains déchets d'origine humaine le sont aussi ; liquides et matières biologiques (excréments, urine, sang, crachats, pièces anatomiques résultant d'actes de chirurgie, cadavres d'animaux de laboratoire utilisés dans la recherche médicale sont considérés comme déchets à risque, qu'ils soient ou non inertes ou contaminés par un agent infectieux, radioactif...

Certaines molécules biocides, antibiotiques, réactifs de laboratoire ou, résidus médicamenteux, produits chimiothérapeutiques cytotoxiques, dérivés iodés, sérums, vaccins... périmés ou non, pansements, bandages souillés ou utilisés sont susceptibles de contaminer l'environnement avec des effets infectieux, toxiques, cancérigènes, reprotoxiques ou de perturbateurs endocriniens, pour la faune ou pour l'homme. Des réactifs utilisés en radiologie (développement des photographies) des métaux toxiques tels que le plomb, ou encore certains gaz sont considérés comme des déchets médicaux.

Il existe aussi un débat autour des organismes génétiquement modifiés

En France[modifier]

Un Guide technique[3] sur l’élimination des déchets hospitaliers la définit en lui reconnaissant deux types de risques :

  • risque réel : infectieux et blessant.
  • risque ressenti et psycho-émotionnel

Ce guide recommande d'inclure dans cette catégorie :

- toute pièce anatomique humaine et animale, tout cadavre animal (Les pièces anatomiques correspondant à des fragments d’organes ou de membres aisément identifiables recueillis à l’occasion d’activité de soins, de recherche et d’enseignement et les cadavres d’animaux provenant de laboratoires, ainsi que d'établissements de soins et d'expérimentation animale sont considérés comme des déchets de soins à risques. Ils doivent suivre des filières d’élimination particulières : crémation ou inhumation pour les pièces anatomiques, incinération spécifique pour les cadavres d’animaux en question.)
- objets piquants ou tranchants,
- tout tissu biologique, culture cellulaire, culture de micro-organismes et tout objet à usage unique ayant été à leur contact.
- tout produit sanguin ou dérivé, tout liquide biologique prélevé pour analyses et tout contenant et matériel ayant été à leur contact.
- tout liquide biologique issu d’activités analytiques et ou thérapeutiques et tout contenant et matériel à usage unique ayant été à leur contact, à l’exception des urines et des selles (qui peuvent cependant être considérés comme "à risque" chez certains malades ou personnes potentiellement atteintes de ces maladies.
- tout objet, matériel de soins, consommables et excrétas issus de la sphère d’isolement d’un malade et pendant l’isolement.
- tout déchet assimilable aux déchets ménagers mélangé ou ayant été en contact avec un déchet à risques.

Gestion et traitement[modifier]

L'Organisation mondiale de la santé recommande le traitement des déchets médicaux par incinération à 800 °C.

Aspects législatifs[modifier]

  • PREDIS (France)

Notes et références[modifier]

  1. Op. cit. Safe Management of Wastes from Health-Care Activities - chapter 2 : Definition and characterization of health-care waste, pages 2 à 6
  2. (en) Collectif, pour le compte de l'Environmental Protection Agency, European Waste Catalogue and Hazardous Waste List, Irlande, Environmental Protection Agency, , 45 p. (ISBN 978-1-84095-083-0, lire en ligne [broché, pdf]) : classement des types de déchets, section 18 relative aux déchets médicaux, page 37
  3. Guide technique sur l’élimination des déchets hospitaliers n 2, B.O. n 88.29 bis du ministère chargé de la santé

Annexes[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • (en) Annette Pruess, E. Giroult, P. Rushbrook pour l'OMS, Safe Management of Wastes from Health-Care Activities, Genève, Organisation mondiale de la santé, , 228 p. (ISBN 978-92-4-154525-9, lire en ligne [broché / pdf])

Articles connexes[modifier]

  • Déchets d'activités de soins à risques infectieux et assimilés
  • Gestion des déchets
  • Déchet médical
  • équarrissage
  • Cyndinique



Autres articles de l'univers Gestion des déchets : Type de déchets, Gérard Bertolini

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Médecine Médecine : Carcinosinum, Laurence Auzière-Jourdan, Jean-Michel Macron, Ilyès Baghli, Faculté de médecine Lyon-Est, Heartlander, Oncotype DX

Autres articles du thème Assainissement assainissement : Aurea, Syndicat intercommunal de traitement des déchets du secteur Cannes-Grasse, Syndicat intercommunal pour la gestion des déchets en provenance des communes de la région de Diekirch, Ettelbruck et Colmar-Berg, Type de déchets, Syndicat intercommunal pour l'exploitation d'un centre de compostage régional à Mondercange, Syndicat mixte d'études et de traitement des déchets ménagers et assimilés de la Meuse, Gestion responsable des produits

Cet Article wiki "Déchet à risque" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.