Claude Sigala

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Claude Sigala est un éducateur et écrivain né le 13 avril 1942 à Montpellier.

Biographie[modifier]

Claude Sigala fait des études primaires et secondaires à Limoux dans le département de l'Aude

En 1966, il entre à l'Institut Régional du Travail Social (IRTS) de Toulouse et reçoit son diplôme d'Educateur Spécialisé en 1969.

Il crée entre 1969 et 1971 un appartement thérapeutique à Hyères et par la suite devient responsable du service éducatif du Centre Hélio Marin de Vallauris entre 1971 et 1973.

En 1973, il devient éducateur-chef de l'institution "les Saints-Anges" à Marseille et ce, jusqu'en 1975.

Par la suite, Claude Sigala rencontre Fernand Deligny , Félix Guattari, Roger Gentis et Maud Mannoni. Il décide de fonder, avec Gilbert Mignacca et Marie Sigala, un « lieu de vie » à Aimargues, "Lieux de Vie du Coral" dans le Gard en 1976. Il s'en suivra la création du Collectif Réseau Alternatif (CRA 1978-1982) qui fédère une trentaine de lieux de vie. Dans ce cadre, il rencontre également de grands auteurs comme David Cooper, Franco Basaglia, Michel Foucault. Durant cette période, il publie plusieurs ouvrages avec le CRA dont La peste gagne le grand psy[1] et Visiblement je vous aime [2]

En 1982, l'affaire du Coral éclate.

L'année d'après, il publie le livre Multiplicité ou des Lieux de vie par milliers[3] dans lequel Claude Sigala propose une tentative de pratique, définit comme "une œuvre d'homme originelle et originale qui essaye d'innover dans la continuelle recherche de la liberté", basée sur la multiplicité-diversité entendue comme une réponse à l'institution qui oblige le SUJET à devenir OBJET et élimine toutes possibilités de créativité et sur le Vivre-Avec qui, comme l'écrit Claude Sigala, "rend l'autre sujet avec pour moyen : la créativité".

En 1995, Claude Sigala participe au film Visiblement je vous aime de Jean-Michel Carré.

Puis, le Lieu de Vie du Coral reçoit l'agrément du Conseil Général du Gard en 1989. Par la suite, il publie de nombreux articles[4].

Claude Sigala part à la retraite en 2002. Son épouse Marie décède en 2007 dans un accident de voiture. Il est père de trois enfants : Hélène, magistrate, Isabelle, professeur des écoles et Agnès, psychologue.

Références[modifier]

  1. CRA, La peste gagne le grand psy, Edition Collectif Réseau Alternative, 1978, 304p.
  2. SIGALA Claude, Visiblement je vous aime, 1980, Edition Le Coral, 240p.
  3. SIGALA Claude, CHIAPELLO Alain, Multiplicités ou des Lieux de vie par milliers, edition VRAC, 1983
  4. revue ANTIPSYCHIATRIE, JE NE TE TRAHIRAI PAS !, Claude SIGALA in Lien social : L'actualité sociale autrement, N.64 (FEVRIER 1990) revue FERMETURE D'UN LIEU DE VIE DANS L'AUDE, Claude SIGALA in Lien social : L'actualité sociale autrement, N.107 (17 JANVIER 1991) revue REALITE ET FANTASME, Jean Marc ANTOINE ; Claude SIGALA in Transitions, N.34 (4EME TRIMESTRE 1993) revue STATUTS ET RESPONSABILITES DES TRAVAILLEURS SOCIAUX, Christian DULIEU ; Claude SIGALA in Lien social : L'actualité sociale autrement, N.242 (6 JANVIER 1994) revue VERS UNE MULTIPLICITE DES LIEUX-DE-VIE, Claude SIGALA in Lien social : L'actualité sociale autrement, N.142 (31 OCTOBRE 1991) revue VIVRE AVEC, Claude SIGALA in Transitions, N.38 (3EME TRIMESTRE 1995) revue VIVRE AVEC, Claude SIGALA in Transitions, N.38 (1995)

Lien externe[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Éducation éducation : Journées mondiales des jeunes solidaires, Liste d'élèves du Séminaire pontifical français, Association nationale des étudiants en droit et politique, Marc Nagels, 1er lycée militaire royal de Kenitra, Procès douteux de 47.800 VND, Lycée François Magendie

Cet Article wiki "Claude Sigala" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.