Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Citiz Rennes Métropole

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Citiz Rennes MétropoleLa page Modèle:Infobox/Pictogramme/map.css n’a pas de contenu.
Logo du service Citiz.
Logo du service Citiz.

Situation Drapeau de la France Rennes (Bretagne)
Type Autopartage
Entrée en service 2002
(2006 sous le nom City roul' ; 2019 sous son nom actuel)
Stations 33
Véhicules 50
Fréquentation 500 abonnés (2016)
Exploitant Citédia
Site internet rennesmetropole.citiz.coop
Slogan L'auto en libre-service
Réseaux connexes TC à Rennes :
(M) Métro
(BUS) Autobus
(LE vélo STAR) STAR, le vélo
STAR, le covoiturage
Citiz Rennes Métropole

Citiz Rennes Métropole, anciennement City Roul, est un service public d'autopartage de voitures thermiques et électriques en libre-service disponible à Rennes, intégré depuis 2019 au réseau national Citiz. L'exploitation du service est confiée à Citédia, une société d'économie mixte dépendant de Rennes Métropole.

Lancé en 2002, le service City roul' est assuré, en octobre 2016, au moyen de 50 véhicules répartis dans 33 stations couvrant la grande majorité des quartiers de Rennes.

Histoire[modifier]

Fichier:Logo City Roul Origine.png
Premier logo de City Roul'.
Fichier:Logo City Roul 2016.png
Second logo de City Roul'.

Le service a vu le jour en 2002 à l'initiative de Pascal Roux, employé du ministère de l'Économie et des Finances qui fondera en 2009 Mobility Tech Green, une société spécialisée dans l'autopartage[1], avec le soutien de la ville de Rennes, qui décide d'y créer un service d'autopartage après avoir lu un article concernant le système Auto'trement implanté à Strasbourg[2],[3][réf. insuffisante]. Le service, composé d'un seul véhicule en 2002, est géré par une association à titre expérimental jusqu'en 2005 où un sondage est organisé concernant la pérennité du système où il en ressort que les avis sont positifs mais dont la plupart des utilisateurs se sont avérés être militants, ce qui convainc le fondateur de continuer l'initiative et de l'ouvrir vers une clientèle plus large[2]. L'association devient une coopérative de consommation en 2006, une identité visuelle et un nom commercial (City roul') font alors leur apparition[3][réf. insuffisante].

En 2010, tandis que l'association est transformée en entreprise[3], le parc de véhicules alors composé de 15 véhicules double grâce à l'arrivée de 16 nouveaux véhicules, avec un objectif de 70 véhicules à moyen terme[4]. Disposant de 470 abonnées cette année-là, une levée de fonds de 600 000  a été effectuée avant l'été afin d'augmenter les fonds propres de l'entreprise exploitante[4].

En 2011, deux voitures électriques, des Citroën C-ZERO, rejoignent le parc accompagnées par sept bornes de recharge pour voitures électriques, dans le cadre d'un plan de Rennes Métropole, estimé à 2,5 millions d'euros, destiné à développer l'usage de ce type de véhicule[5],[6],[7]. Le 28 avril, le service est rendu compatible avec la carte de transport régionale KorriGo, déjà utilisée par le STAR[8]. Le service a connu un développement très important de sa couverture avec la création de 9 nouvelles stations rejoignant les neuf stations préexistantes, ainsi que le déplacement des locaux de la société en centre-ville afin d'augmenter sa visibilité[9]. Le service a été étendu à la ville de Saint-Malo à titre expérimental durant l'année, avec la mise à disposition de deux véhicules[10].

En 2012, RATP Dev rejoint Keolis Rennes comme partenaire de City roul', afin de développer l'autopartage à Rennes, en lien avec la reprise de la gestion de la gare routière par la filiale du groupe RATP à compter d'août 2013[11],[12].

Le marque un tournant majeur dans l'histoire du service : son exploitation est alors confiée à Citédia, une société d'économie mixte dépendant de Rennes Métropole qui souhaite développer l'autopartage sur son territoire, après rachat de la société existante à la suite de discussions entamées en début d'année[13],[14].

L'année 2015 est marquée par l'ouverture de sept nouvelles stations, portant le nombre à 21, et le renouvellement complet de la flotte en octobre par 34 nouveaux véhicules[15], dont des véhicules de catégories absentes jusqu'à présent, telles que les monospaces ou les utilitaires[16],[17].

L'année 2016 est elle aussi marquée par un développement du service, avec la création de 14 nouvelles stations, portant ce nombre à 35, et une augmentation de la flotte de 34 à 50 véhicules[15],[18],[19]. Des offres sans abonnement ont été mises en place en mars[15].

Le , les données concernant le nom et la géolocalisation des stations City roul' sont publiées par Rennes Métropole sur son propre service de données en ligne Rennes Métropole en accès libre, sous licence Open Database License (ODbL)[20][réf. insuffisante].

Le , City Roul' intègre le réseau Citiz (France Autopartage) et adopte la marque Citiz Rennes Métropole ; la flotte de véhicules est entièrement renouvelée[21].

Dispositif[modifier]

Véhicules[modifier]

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (décembre 2020)

Les premiers véhicules du service étaient essentiellement de marque Renault (Modèles Twingo, Clio et Mégane), qui a soutenu le projet dès le début et qui composait, en 2009, 80 % de la flotte, le restant étant en grande majorité des Opel par un partenariat avec un concessionnaire local assurant l'entretien de la flotte[2]. Elles sont rejointes en 2011 par les deux premières voitures électriques du service, des Citroën C-ZERO[5],[6].

Après le renouvellement de la flotte opéré en juillet 2019, le parc est le suivant[22][réf. insuffisante] :

  • Catégorie S, Citadines : Citroën C1 ;
  • Catégorie M, Polyvalentes : Citroën C3, Peugeot 208 ;
  • Catégorie L, breaks et petits utilitaires : Citroën C4 Cactus, Peugeot 308 SW (break), Peugeot Partner (utilitaire) ;
  • Catégorie XL, Familiales et utilitaires : Peugeot Rifter, Peugeot Boxer ;
  • Catégorie E, Voitures électriques : Renault ZOE (Polyvalente) et Volkswagen e-up! (Citadine).

Stations[modifier]

Les stations Citiz disposent d'au moins une place de stationnement.

Elles sont au nombre de 33 en 2016, réparties dans les différents quartiers de Rennes[20],[19],[Note 1]. L'objectif affiché par l'exploitant est d'avoir un maillage mettant chaque habitant à une distance de 500 mètres à un kilomètre maximum d'une station[9].

Des stations sont notamment implantées aux abords ou à proximité des stations de métro Villejean - Université, Anatole France, Sainte-Anne, République, Gares, Jacques Cartier, Clemenceau, Henri Fréville, La Poterie et dans le campus de Beaulieu[20].

Tarifs[modifier]

La carte KorriGo est utilisable sur ce service.

Pour utiliser Citiz, l'inscription est obligatoire ; l'offre est centrée autour de plusieurs formules.

Chiffres[modifier]

En 2016, le service revendique 500 abonnés[18], contre 70 en 2007 et 350 en 2009[2]. Un tiers des abonnés sont des professionnels, certaines entreprises utilisant le service afin de ne pas avoir de véhicules de service[19],[23]. En 2009, la clientèle était à 70 % féminine[2].

La même année, il revendique 50 voitures contre 34 l'année précédente, lors du renouvellement de la flotte[19]. Le parc a triplé en 2010, passant de 15 à 31 véhicules[4], le service n'en comptait que deux en 2006[2]. Pascal Roux espérait atteindre 60 véhicules en 2012[2].

Le service compte 37 stations en 2020, contre 21 en 2015 et seulement 8 en 2009[19],[2].

En 2011, le fondateur du service Pascal Roux expliquait que « quand on aura développé le système à Rennes, on pourra s'étendre à l'agglomération ». Il explique aussi qu'il estime pouvoir atteindre, par rapport à la morphologie de la ville, un parc de 100 voitures et compter jusqu'à 5000 abonnés[9].

Selon l'ADEME, utiliser le service permettrait d'économiser jusqu'à 4 000  par an, soit 350  par mois environ[19].

Évolutions des nombres d'abonnés, de voitures disponibles et de stations
2006 2007 2008 2009 2010 2014 2015 2016
Abonnés 70[2] 200[2] 350[2] 500[18]
Voitures 2[2] 7[2] 13[2] 15 puis 31[4] 34[19] 50[19]
Stations 8[2] 14[19] 21[19] 35[19]

Citédia[modifier]

Citiz est exploité depuis le par Citédia[13], anciennement Société anonyme d'économie mixte d'autoparcs de l'agglomération rennaise (SAPAR)[24], société d'économie mixte comptant 140 employés en 2015, chargée de l'exploitation de nombreux équipements de Rennes Métropole (parkings, Le Liberté et Le Blizz notamment)[25].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Le service revendique officiellement 35 stations, mais seulement 33 stations sont répertoriées en octobre 2016 dans les données disponibles en Open Data.

Références[modifier]

  1. Arnaud Dumas, « Mobility Tech Green lève 300 000 euros auprès de ses actionnaires historiques », sur http://www.usine-digitale.fr, (consulté le 23 octobre 2016).
  2. 2,00 2,01 2,02 2,03 2,04 2,05 2,06 2,07 2,08 2,09 2,10 2,11 2,12 2,13 et 2,14 Interview : Joseph Gicquel, « Pascal Roux, fondateur de City Roul', service d'autopartage de Rennes », sur http://www.largus.fr, (consulté le 22 octobre 2016).
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « City Roul' - Dossier de presse 2011 », sur http://www.communiques.fr (consulté le 22 octobre 2016).
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 « City Roul vient de commander 16 voitures supplémentaires », sur http://www.observatoire-transports-bretagne.fr, (consulté le 22 octobre 2016).
  5. 5,0 et 5,1 Philippe Créhange, « Tests de l'électromobilité. PSA s'engage à Rennes »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), sur http://www.lejournaldesentreprises.com, (consulté le 22 octobre 2016).
  6. 6,0 et 6,1 Michaël Torregrossa, « City Roul' expérimente l'auto-partage électrique à Rennes », sur avem.fr, (consulté le 22 octobre 2016).
  7. Joseph Gicquel, « Rennes vote 2,5 M€ en faveur de la mobilité électrique », sur largus.fr, (consulté le 24 octobre 2016).
  8. Camille Allain, « Korrigo prend une caisse avec City Roul' », sur 20minutes.fr, (consulté le 22 octobre 2016).
  9. 9,0 9,1 et 9,2 Katia Malaret, « City Roul': 38 nouveaux parcs de stationnement »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), sur ouest-france.fr (consulté le 22 octobre 2016).
  10. Philippe Briend, « L'auto en libre-service arrive à Saint-Malo », sur saint-malo.maville.com, (consulté le 24 octobre 2016).
  11. Robert Viennet, « Ratp Dev va gérer la gare routière de Rennes »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), sur mobilicites.com, (consulté le 22 octobre 2016).
  12. Pierrick Baudais, « La gare routière de Rennes confiée à la RATP », sur ouest-france.fr (consulté le 23 octobre 2016).
  13. 13,0 et 13,1 « Citédia reprend l'activité d'autopartage de City Roul' »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), sur metropole.rennes.fr, (consulté le 23 octobre 2016).
  14. « La Ville, via Citédia, rachète la société d'autopartage Cityroul »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), sur rennes.lemensuel.com, (consulté le 23 octobre 2016).
  15. 15,0 15,1 et 15,2 Laurent Le Goff, « City Roul', l'alternative à la voiture perso », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 octobre 2016).
  16. Jérôme Gicquel, « Rennes: Le service d’autopartage City Roul’ accélère la cadence », sur 20minutes.fr, (consulté le 23 octobre 2016).
  17. « City Roul'. Le loueur de voitures accélère à Rennes », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 octobre 2016).
  18. 18,0 18,1 et 18,2 Jérôme Gicquel, « Rennes: Le service d’autopartage City Roul’ ouvre 14 nouvelles stations », sur 20minutes.fr, (consulté le 23 octobre 2016).
  19. 19,00 19,01 19,02 19,03 19,04 19,05 19,06 19,07 19,08 19,09 et 19,10 Morgan Kervella, « L'auto-partage continue de tisser sa toile », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 octobre 2016).
  20. 20,0 20,1 et 20,2 Keolis Rennes, « Topologie des stations City Roul' », sur data.rennesmetropole.fr, (consulté le 24 octobre 2016).
  21. « Rennes: Tarifs en baisse, inscription en ligne, réseau élargi… Avec Citiz, la Métropole veut développer l’autopartage », sur 20minutes.fr, (consulté le 2 juillet 2019)
  22. « Les voitures Citiz », sur https://rennesmetropole.citiz.coop (consulté le 2 juillet 2019)
  23. Brigitte Saverat-Guillard, « City roul', une autre façon de penser la voiture », sur rennes.maville.com, (consulté le 24 octobre 2016).
  24. « Citédia - Nos activités », sur http://www.citedia.fr (consulté le 24 octobre 2016).
  25. « Rennes. La salle du Liberté ? Une vraie petite entreprise qui monte », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 23 octobre 2016).

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

  • Autopartage en France
  • Transports et communications à Rennes
  • STAR, le vélo (système de vélos en libre-service)
  • Citiz

Liens externes[modifier]



Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Automobile Automobile : Mercedes-Benz Mojave Runner, Callaway (automobile), Kia SideWinder, Benarrow PB5, CapCar, BXR Bailey Blade XTR, Almac Sabre

Autres articles du thème Transports transports : Route départementale 24 (Ardèche), Syndicat mixte des transports des Bouches-du-Rhône, CityLine Europe, Dispatch (logiciel), Route départementale 17 (Alpes-de-Haute-Provence), Boaterfly, Transport express

Autres articles du thème Rennes Rennes : Idwet, Ankou de Rennes, Maison de la poésie de Rennes, École Maître Crêpier et Cuisinier, Master en métiers et arts de l'exposition, Antonio Otero, Festival 7ème Lune


Cet Article wiki "Citiz Rennes Métropole" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Citiz Rennes Métropole.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.