Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Bureau de liaison de l'industrie cinématographique

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Le Bureau de liaison de l’industrie cinématographique (BLIC) est un organisme qui a pour mission de défendre les intérêts du cinéma français, notamment les producteurs, les exploitants de salle, les sociétés et les prestataires impliqués dans cette industrie[1].

Le BLIC regroupe plusieurs organisations professionnelles représentant la production (Association des producteurs indépendants (API), la distribution (Fédération nationale des distributeurs de films (FNDF), les salles de cinéma (Fédération nationale des cinémas français (FNCF), l’édition vidéo et l’édition numérique (Syndicat de l'édition vidéo numérique (SEVN), les industries techniques (Fédération des industries du cinéma, de l'audiovisuel et du multimédia (FICAM)[2].

Fondé aux débuts des années 1970[3], le BLIC est présenté comme le support du « lobby cinématographique »[4].

En 1975 il s'engage « à s'abstenir de toute publicité imagée ou commentée pour les films pornographiques, hors de l'enceinte des salles, et « s'oblige à limiter aux seules salles ayant eu, du 1er janvier 1974 au 30 juin 1975, une programmation de plus de 80 % de films pornographiques la diffusion de ce genre de spectacles ». »[5].

Il est intervenu à de nombreuses reprises pour négocier le statut et la politique commerciale des chaînes de télévision parmi lesquelles Canal+ ou Télé Monte Carlo[6],[7].

Notes et références[modifier]

  1. « L'évolution du secteur de l'exploitation cinématographique. », sur http://www.senat.fr, le monde du 17.07.08 (consulté le 5 octobre 2011)
  2. Site unifrance.org
  3. Claude Forest (dir.), Produire des films, Presses universitaires du Septentrion, 2018, p. 95
  4. Joëlle Farchy, Le Cinéma déchaîné, Presses du Cnrs, 1992
  5. M. E., « En proposant la création de " cinémas de tolérance " Les dirigeants de l'industrie cinématographique s'engagent à l'autodiscipline », sur lemonde.fr, (consulté le 17 juillet 2019).
  6. « Accord entre Canal+ et les organisations du cinéma sur la « catch-up TV », sur https://www.lemonde.fr, le monde du 17/07/2008 (consulté le 5 octobre 2011)
  7. « Télé Monte-Carlo signe un accord sur le câble avec le BLIC », sur https://www.lemonde.fr, le monde du 17.03.93 (consulté le 5 octobre 2011)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Cinéma français cinéma français : Stephen Cafiero, Amir & Amira, Michel Akrich, Musique(s) électronique(s), Laëtitia Lefebvre, Frédéric Deltour, Vladimir Perrin


Cet Article wiki "Bureau de liaison de l'industrie cinématographique" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Bureau de liaison de l'industrie cinématographique.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.