Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Benaouda Benzerdjeb

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Benaouda Benzerdjeb est un médecin algérien, né le 9 février 1921 à Tlemcen et décédé le 17 janvier 1956 au douar Ouled Halima, près de Sebdou, originaire de Tlemcen, chahid de la Guerre d'indépendance[1].

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Le docteur Benzerdjeb a suivi sa scolarité au collège De Slane (aujourd'hui Ibn Khaldoun) à Tlemcen et obtenu son baccalauréat dans la filière mathématiques en juin 1941[2]. Après des études supérieures menées à Montpellier et Paris, il obtint son doctorat en médecine en 1948.

Ses idées nationalistes l'amenèrent à militer au sein du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) et à prendre des responsabilités dans le mouvement estudiantin algérien. Il fut trésorier général de l'Association des Étudiants Musulmans Algériens.

Le docteur Benzerdjeb mit à profit sa profession pour se livrer à des activités révolutionnaires. Dans le plus grand secret, il recevait à son cabinet des moudjahidines (combattants) blessés à qui il transmettait parfois les ordres venant des instances supérieures du FLN. Il lui arrivait également de monter au maquis prodiguer des secours. À l'aide d'une ronéo, il diffusait et imprimait des tracts de propagande pour la révolution[3]. .

Ses activités furent rapidement découvertes par les autorités françaises et le 17 janvier 1956 il fut arrêté puis exécuté au douar Ould H'lima près de Sebdou au Sud de Tlemcen.

Au cours de la journée du 16 janvier 1956, le docteur Benzerdjeb est arrêté par les Gendarmes de la Brigade de Sebdou. Il rencontre dans l'après-midi Hubert Clément le commandant de brigade. Le lendemain matin, sur ordre de ce dernier, un groupe de gendarmes accompagnent le Docteur sur les lieux d'une cache. Selon le rapport de la Gendarmerie le prisonnier aurait tenté de s'enfuir et aurait été abattu par un des Gendarmes au Douar Ouled H'lima. Cependant, les circonstances de la mort du Docteur Benzerdjeb sont l'objet de nombreuses controverses. Selon plusieurs sources, il aurait été torturé[4],[5],[6].

Le 17 janvier, la ville de Tlemcen, en réponse à cette exécution, connut des troubles qui durèrent plusieurs jours[2],[7].

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Khaled Merzouk, Messali Hadj, Editions El Dar Othmania, Alger, 2008, p. 231-233

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Hommage au docteur Benaouda Benzerdjeb », sur El Moudjahid,
  2. 2,0 et 2,1 « Il y a 60 ans était assassiné le docteur Benaouda Benzerdjeb », algerie1.com,‎ (lire en ligne)
  3. Abdelmadjid B., « Quand Tlemcen se souvient de son martyr. Hommage posthume au Dr Benzerdjeb », Liberté,‎ (lire en ligne)
  4. « Il fut le premier médecin martyr durant la guerre de libération. Hommage au moudjahid Benzerdjeb », Le Soir d'Algérie,‎ (lire en ligne)
  5. Raphaëlle Bacqué et Florence Beaugé, « Chirac l'Algérien », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. Allal Bekkaï, « Tlemcen : Le Dr Benzerdjeb, le médecin, le militant, l'intellectuel », Le Quotidien d'Oran,‎ (lire en ligne)
  7. « Dr Benaouda Benzerdjeb, Tombé au champ d’honneur le 17 janvier 1956 », sur Le Quotidien d'Oran,

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 465 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
    Thème(s) :
  • Portail de l’Algérie Portail de l’Algérie

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 154 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Algérie : Ferhat Bouhamed, Abdelmadjid Abdessemed, Saison 1946-1947 du MC Oran, Rachid Fatmi, Zoheir Bendimerad, Saison 1922-1923 du MC Alger, Mohamed Amrani


Cet Article wiki "Benaouda Benzerdjeb" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou sa sous page Benaouda Benzerdjeb/edithistory.