Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


BePax

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


BePax est une ASBL d’éducation permanente de Belgique qui lutte contre le racisme et les discriminations en Belgique francophone. L’association organise des activités et écrit des publications destinées aux citoyens et aux acteurs des secteurs sociaux, culturels et éducatifs qui recherchent une expertise sur les thématiques liées à l’interculturalité.

Historique[modifier]

BePax est la section belge francophone de Pax Christi International[1], un réseau mondial d’organisations qui œuvrent pour la paix et la réconciliation entre les peuples[2]. Fondé en Europe, en 1945, le Mouvement compte aujourd’hui plus de 100 organisations membres[3]. Les différents groupes sont actifs sur différentes thématiques et sont répartis sur une 50 pays sur les cinq continents[4].

La section nationale belge de Pax Christi est fondée en 1953[5]. Ses fondateurs sont d’anciens résistants, laïcs ou membres du clergé. Tous sont intimement persuadés qu’il faut travailler dans un monde pluraliste, de concert avec ceux qui n’ont pas les mêmes convictions catholiques qu’eux.

Dans ses premières années, Pax Christi Belgique lance des campagnes en faveur de la formation des cadres autochtones du Ruanda-Urundi (1957-1960) et en faveur du rapprochement Est-Ouest dans le cadre de la Doctrine Harmel (1965-1970)[6].

Après la scission en deux sections flamande et francophone, Pax Christi continue son travail durant les années 80 de chaque côté de la frontière linguistique contre l’installation en Belgique des Euromissiles.

Le 1er juillet 1987, Pax Christi Wallonie-Bruxelles est reconnue comme association d’éducation permanente par la Fédération Wallonie-Bruxelles (Service de l'éducation permanente - Direction générale de la culture)[7].

Au début des années 2000, Pax Christi Wallonie-Bruxelles opère un rapprochement avec la Commission Justice et Paix. Dans ce cadre, l’association réoriente ses activités des questions de réconciliation internationale aux questions de réconciliation interculturelle[6].

En 2016, Pax Christi Wallonie-Bruxelles change de nom et devient BePax[8]. Sous ce nouveau nom, l’association affirme poursuivre sa mission : sensibiliser « les citoyens et les décideurs aux enjeux du racisme, des discriminations et de l’importation des conflits dans une perspective de paix, de justice et de réconciliation[9] ». Certains regrettent néanmoins cette évolution, craignant que l'association ne perde son identité chrétienne[10],[11].

Thèmes de travail et activités[modifier]

BePax sensibilise la société civile, les citoyens et les décideurs politiques aux enjeux du racisme, des discriminations et de l’importation en Belgique de certains conflits[12].

L’association concentre son action sur

  • l'antisémitisme et l'importation du conflit israélo-palestinien
  • l'islamophobie et l'importation des conflits internes aux mondes turc et arabe
  • le racisme anti-Noirs et l'importation des conflits d'Afrique centrale.

Le travail de sensibilisation de l’association s’articule autour des activités suivantes :

  • La publication d’analyses et d’études
  • L’animation de conférences et débats citoyens
  • La publication de sa revue « Signes des Temps »
  • L’organisation de formations
  • La publication d’outils pédagogiques à destination des acteurs éducatifs
  • Le développement d’une stratégie de plaidoyer

Structure de l’organisation[modifier]

Comme toute ASBL, BePax est constituée d’une assemblée générale et d’un conseil d’administration qui décident des orientations de l’association et pilotent sa gestion journalière[13]. Outre les organes de gestion, BePax est structurée en groupes de travail thématiques, au sein desquels des citoyens s’engagent bénévolement pour réfléchir ensemble aux questions de paix, de justice et de réconciliation[14]. Pour soutenir et accompagner ces activités, BePax dispose d’une équipe d’employés.

Partenaires[15][modifier]

Si BePax maintient son lien avec son origine chrétienne initiale, il s'inscrit également dans un réseau plus large d’acteurs associatifs, éducatifs et politiques. L’association entretient notamment des liens avec :

  • La plateforme de lutte contre le racisme
  • Pax Christi International
  • Coordination nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD)
  • CIRÉ: Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers
  • Commission Justice et Paix
  • MagMA – Magazine Mixité Altérité
  • Réseau wallon de lutte contre la pauvreté

Notes et références[modifier]

  1. MABILLE François, Pax Christi et la réconciliation franco-allemande, Fondation pour le Progrès de l’homme, Paris, 1993 (books.google.fr)
  2. (en) « Pax Christi International | Pax Christi », sur www.paxchristi.net (consulté le 4 mai 2017)
  3. BOYDENS Isabelle, Un mouvement pour la paix au coeur des tensions nationales et internationales: Pax Christi, histoire de la branche francophone belge (1953-1975), in Revue belge d’histoire contemporaine, 1994-1995, 3-4, pp 481-537 (http://www.journalbelgianhistory.be/)
  4. (en) « Pax Christi International | Pax Christi », sur www.paxchristi.net (consulté le 4 mai 2017)
  5. PONCELET Anne-Sophie, Pax Christi a 60 ans, in Signes des temps, BePax, décembre 2005 (www.bepax.org)
  6. 6,0 et 6,1 (en) Nicolas Bossut, « Bepax histoire et racines », issuu,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le 4 mai 2017)
  7. http://www.webopac.cfwb.be/eduperm/Details/people/322
  8. Jacques Briard, « BePax : un changement d'emballage mais pas de contenu », L'Appel,‎ , p. 12-13 (lire en ligne, consulté le 4 mai 2017)
  9. « Valeurs & Mission », BePax,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2017)
  10. (nl) « Franstalige Pax Christi wordt BePax », Kerknet,‎ (lire en ligne, consulté le 8 septembre 2017)
  11. « BePax Archives - InfoCatho », sur InfoCatho (consulté le 11 octobre 2017)
  12. « BePax (Thèmes de travail) », sur http://www.bepax.org, (consulté le 4 mai 2017)
  13. « Equipe », BePax,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2017)
  14. « Groupes de travail », BePax,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2017)
  15. « Partenaires », BePax,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2017)

Annexes[modifier]

Publications[modifier]

  1. Szoc, E. (2016). Inspirez, conspirez. Le complotisme au XXIème siècle, Bruxelles : La Muette Le Bord de l’eau)
  2. Robert, M et Rousseau, N. (2017). Racisme anti-Noirs, entre méconnaissance et mépris, Bruxelles : Couleur Livres)
  3. Orban, A-C. (2015). Peut-on encore parler de racisme ?, Bruxelles : Couleur Livres)
  4. Stella, P. (2016). Déconstruire les théories du complot [Outil pédagogique], Bruxelles.
  5. Peltier, M. (2015). « Complosphère » et « Dissidence », le triomphe de la posture [Article], Bruxelles.
  6. Toumpsin, K. (2006). Qu’est-ce que la non-violence ? [Article], Bruxelles.
  7. de Villenaut, B. (2013). Liberté d’expression en Belgique : Une approche du cadre légal [Article], Bruxelles.
  8. Maisin, A. (2011). Les métis, ces enfants de nos anciennes colonies [Article], Bruxelles.
  9. Orban, A-C. (2016). UBER, AIRBNB, … quand le racisme s’invite dans l’économie de partage [Article], Bruxelles.
  10. Bossut, N. (2012). L’immigration, un raz de marée démographique qui va nous ruiner ? [Article], Bruxelles.

Dans les médias[modifier]

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Associations associations : Non-Violence XXI, Biofuelwatch, Associations d'organisations de producteurs Sunlait, Impegno Civico, Fondation pour l'audition, Centre de créations pour l'enfance de Tinqueux, Liste de personnalités de l'UNEF


Cet Article wiki "BePax" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !