Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Anne Souyris

De EverybodyWiki Bios & Wiki


 Modifier cette InfoBox
Anne Souyris
Portrait Anne Souyris.jpg
Anne Souyris en avril 2021

Nom Anne Souyris
Date de naissance 29 août 1964
Lieu de naissance Angoulême (Charente)
Nationalité Française
👔 Profession [[profession::Journaliste (Reuters]], [[profession::UNESCO)]], [[profession::Professeure des écoles]]
Fonction1 Adjointe à la maire de Paris
chargée de la santé publique et des relations avec l'AP-HP, (depuis 2020) de la santé environnementale, de la lutte contre les pollutions et de la réduction des risques.
Depuis Le Fonction1
(3 ans, 9 mois et 21 jours)
Prédécesseur 1 Bernard Jomier
Parti EÉLV

Anne Souyris, née le 29 août 1964 à Angoulême est une journaliste, militante et femme politique française.

Engagée dans la lutte contre le sida, pour l’accès aux droits des sans-papiers, des prostituées, des personnes exclues de la société, féministe, elle est élue en 2004 conseillère régionale d’Île-de-France, puis conseillère de Paris en 2014 (EELV). Elle est porte-parole nationale des Verts entre 2004 et 2010.

Elle est depuis 2017 Adjointe à la Maire de Paris chargée de la santé publique et des relations avec l’AP-HP, puis depuis 2020 chargée de la santé publique et des relations avec l’AP-HP, de la santé environnementale, de la lutte contre les pollutions et de la réduction des risques.

Biographie[modifier]

Jeunesse et études[modifier]

Elève en classe préparatoire littéraire au lycée Marcelin Berthelot et au lycée Victor Duruy, elle poursuit des études en Communication - Journalisme à l’Institut Français de Presse (DEA, promotion 1990), en sciences politiques à l’université Paris-2 (maîtrise, promotion 1990) et en littérature française à l’université Paris-Sorbonne Paris-IV (master 2, promotion 1992).

Parcours professionnel et politique[modifier]

De 1991 à 1997, Anne Souyris est journaliste au Journal du Sida (Association Arcat Sida), puis rédactrice en chef de la revue PEDRO (prévention éducation drogues) à l’UNESCO jusque 2002. Elle a été journaliste à Reuters.

Elle est chargée de cours en communication à l’université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle de 2011 à 2015 et professeure des écoles depuis 2013.

De 2011 à 2012, elle est attachée parlementaire auprès du sénateur Jean Desessard en charge du travail législatif sur les questions sociales et sanitaires.

Anne Souyris est candidate aux élections législatives de 2002 dans le 10e arrondissement de Paris (suppléante de Bernard Maris), de 2007 dans la circonscription de Valognes et de 2012 dans la 5e circonscription de Paris[1],[2]. Elle est candidate en 2017 aux élections sénatoriales sur la liste EELV d’Esther Benbassa (troisième place)[3].

Elle est élue Conseillère régionale d'Île-de-France en 2004 et présidente de la délégation démocratie régionale et jeunesse pour la mandature 2004-2010.

Elue conseillère de Paris en 2014, puis conseillère métropolitaine en 2016, Anne Souyris devient adjointe à la Maire de Paris Anne Hidalgo chargée de la santé publique et des relations avec l’AP-HP[4].

Réélue lors des élections municipales de 2020, elle est depuis adjointe à la Maire chargée de la santé publique et des relations avec l’AP-HP, de la santé environnementale, de la lutte contre les pollutions et de la réduction des risques. Pendant ces élections municipales, elle propose en tant que tête de liste dans le XIIIe arrondissement pour « L’écologie pour Paris » de déterrer la Bièvre[5].

Europe Écologie – Les Verts[modifier]

Anne Souyris devient en 2003 porte-parole des Verts à l’occasion des élections régionales, avec Jean-Felix Bernard[6]. Puis en 2004 elle est porte-parole nationale des Verts à la suite de Marie-Hélène Aubert, aux côtés notamment de Cécile Duflot jusqu’au début des années 2010[7]. Elle défend à ce titre les positions du parti (adhésion de la Turquie à l’Union européenne, financement de la recherche, réforme des institutions vers un parlement plus fort…).

Elle défend la motion de Dominique Voynet aux côtés de Jean-Louis Roumégas à l’Assemblée fédérale de novembre 2008, contre la motion de Cécile Duflot[8].

Coordinatrice du projet 2012 d’Europe-Ecologie-Les-Verts avec Yannick Jadot, elle devient conseillère dans la campagne présidentielle d’Eva Joly.

Elue au Conseil de Paris en 2014, elle devient avec David Belliard la co-présidente du groupe EELV[9]. Elle y défend notamment la dé-bétonnisation des abords de la Seine lors de la crue de juin 2016 dans une tribune au Huffington Post[10].

Prises de position[modifier]

Féminisme et prostitution[modifier]

Elle est en 2003 responsable de la commission « prostitution » d’EELV – premier groupe de travail partisan sur le sujet en France - et participe à la création du collectif « Femmes publiques », contre le féminisme « abolitionniste à tendance prohibitionniste », c’est-à-dire pour un féminisme favorable à la prostitution[11].

Le collectif « Femmes publiques » se remarque ensuite par ses mobilisations contre l’interdiction du voile chez les lycéennes et en faveur des travailleuses du sexe[12].

Avec le collectif « 8 mars pour toutes », elle s’oppose à la pénalisation des clients et aux politiques répressives sur la prostitution[13].

Elle témoigne en 2017 du mansplaining politique : des interruptions inopinées d’hommes pendant des discours de femmes en politique[14].

Elle signe en 2020 une tribune avec les élues de Paris pour mettre en place des mesures fortes contre les féminicides[15].

Personnes sans-abris et migrantes[modifier]

Elle supporte en 2015 la création d’un centre d’accueil des migrants dans Paris, face à l’arrivée de personnes migrantes, notamment en 2016 après le démantèlement de « la Jungle de Calais »[16].

Restauration de la Bièvre[modifier]

En tant que tête de liste dans le XIIIe arrondissement de Paris lors des élections municipales de 2020, Anne Souyris propose de réhabiliter la rivière de la Bièvre, qui passait autrefois à travers les XIIIe et Ve arrondissement avant d'être déviée dans les égouts de Paris, et ses tronçons isolés et supprimés, au début du XXe siècle[17],[18]. Le coût du projet est estimé à environ 50 millions d'euros et permettrait de remettre au jour des points de fraîcheur et de verdure pour les habitants. Les communes d'Arcueil et Gentilly ont déjà commencé à découvrir la rivière. Le projet est régulièrement porté par des écologistes et plus récemment par des politiques [19],[20].

Préventions et soins[modifier]

Santé environnementale[modifier]

Anne Souyris défend une politique de santé environnementale à Paris avec une prise en compte des facteurs environnementaux dans l’apparition des maladies et donc un traitement des causes plutôt que des conséquences. Elle plaide par exemple pour cette vision dans la lutte contre les cancers du sein et de la prostate[21].

Drogues et salles de consommation à moindre risque[modifier]

Anne Souyris est engagée sur les questions de prévention et de traitement des addictions, professionnellement et dans le milieu associatif.

Elle signe en 2010 une tribune dans Le Monde pour un changement radical des politiques hypocrites et inefficaces sur les drogues : pour une distribution contrôlée, la dépénalisation et la production en circuits courts[22].

Anne Souyris porte le projet de la première salle parisienne de consommation à moindre risque installée dans le Xe arrondissement en 2016. Cette salle a évité 180 000 consommations dans l’espace public en trois ans[23].

Elle critique le manque de courage politique de l’Etat sur la législation en matière de consommation de drogues : « On est le pays le plus prohibitionniste d’Europe, mais avec le taux de consommateurs le plus élevé »[24].

Elle considère comme un impératif de santé publique et de sécurité la prise en charge des addictions toxicomanes, et notamment de la consommation de crack. Face à des opérations policières inefficaces dans le nord-est de Paris et à une situation insoutenable qu’elle qualifie de « drame humain », Anne Souyris plaide en 2018 pour une prise en charge des personnes toxicomanes et pour l’ouverture de quatre salles de consommation à moindre risque à Paris pour répondre aux besoins sanitaires et sécuritaires de la ville[25],[26].

Avec l’adjoint au maire de Strasbourg chargé de la santé – Paris et Strasbourg étant les deux villes dans lesquelles une salle de consommation à moindre risque existe -, elle réitère cet appel et considère un tel projet comme « une œuvre de salubrité et de responsabilité publique »[27]. En 2019, un plan d’action de lutte contre le crack est mis en place à Paris[28].

VIH[modifier]

Elle participe à la mise en gratuité du test de dépistage du VIH à Paris en 2018[29].

Médicaments[modifier]

Anne Souyris s’oppose à l’ouverture de la vente de médicaments en supermarché qu’elle juge « néfaste à la santé publique » en raison de la surconsommation française de médicaments[30].

Tabac[modifier]

Elle défend une « dénormalisation » du tabac, notamment auprès des plus jeunes, avec l’instauration à Paris « d’espaces sans tabac » et l’interdiction dans certains lieux publics (aires de jeux par exemple) de fumer[31].

Offre de soins de 1er recours[modifier]

Elle pilote le dispositif « Paris Med’ » qui subventionne les jeunes médecins et lutte contre la désertification médicale, notamment dans les quartiers populaires et en secteur conventionné 1 (intégralement remboursé par la sécurité sociale)[32].

Canicule[modifier]

Lors des canicules de 2015, elle demande à Anne Hidalgo l’ouverture 24/24 des parcs et jardins parisiens[33].

Pollutions[modifier]

Pollutions de l’air[modifier]

Sur les pollutions de l'air, elle critique les « mesurettes » gouvernementales contre les voitures en 2004[34].

Au Conseil de Paris, elle se mobilise dès 2014 sur « la bataille de l’air ». En 2015 elle réclame une indemnité kilométrique pour les agents de la ville de Paris qui viennent au travail en vélo[35].

Avec David Belliard, elle demande en 2015 la généralisation des zones 30 à Paris, la diminution de la vitesse de circulation sur le périphérique à 50km/h, une journée sans voiture par mois et l’ouverture des parcs et jardins 24/24[36].

Elle défend l’adoption d’une charte sur la 5G à Paris[37].

Incendie et chantier de Notre-Dame[modifier]

Après l’incendie de l’église Notre-Dame de Paris, elle demande à l’Agence Régionale de Santé de procéder à des contrôles réguliers sur la présence de poussières (particules fines) et suit les conséquences en termes de pollution (au plomb notamment) de cet incendie[38].

Perturbateurs endocriniens[modifier]

Elle pilote la signature par la ville de Paris de la charte « Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens » du Réseau Environnement Santé[39]. En 2018, elle sensibilise les élus parisiens à la présence de perturbateurs endocriniens sur leurs cheveux[40].

Nuisibles[modifier]

Anne Souyris travaille en tant qu’adjointe chargée de la santé auprès de la Maire de Paris à la lutte contre les nuisibles, notamment les rats[41].

Crise sanitaire Covid-19[modifier]

Lors de la pandémie de Covid-19, en tant qu’adjointe à la Maire de Paris, Anne Souyris pilote les soutiens de la ville à la lutte contre le virus. La Ville de Paris installe des centres de dépistage en ciblant les quartiers les plus touchés [42](politique freinée par l’Agence Régionale de Santé[43]), organise des tests systématiques dans les Ehpad dès avril 2020[44].

Dès la première vague, elle déplore l’impréparation de l’Etat et l’absence de cohérence des mesures gouvernementales[45].

Elle annonce la première la généralisation du port du masque dans la ville fin août 2020[46]. Puis organise avec la maire Anne Hidalgo l’installation de centres de vaccination pour une campagne vaccinale massive, finalement modifiée par le gouvernement et moins ambitieuse[47]. Face à l’impréparation de l’Etat dans cette campagne vaccinale, elle demande de doubler ou tripler les doses disponibles[48].

Elle pilote le projet de conseil consultatif parisien Covid-19, créé en octobre 2020, pour « essayer d'anticiper au maximum et proposer au gouvernement des alternatives aux fermetures des établissements. Nous souhaitons être une force de proposition pour adapter la ville à la crise sanitaire qui perdure »[49]. .

Notes et références[modifier]

  1. « Maintenant, les législatives en ligne de mire », Ouest-France,‎
  2. « Candidats 2012 : Paris 5ème - 5ème Paris (modifiée) - 1er tour #Circo7505 », AFP Infos Françaises,‎
  3. Par Christine Henry et Marie-Anne Gairaud Le 11 septembre 2017 à 11h43, « Sénatoriales : 11 listes sur les rangs à Paris », sur leparisien.fr, (consulté le 23 février 2021)
  4. « A Paris, Anne Hidalgo élargit son exécutif », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2021)
  5. Par Christine Henry Le 17 janvier 2020 à 14h59 et Modifié Le 17 Janvier 2020 À 15h09, « Municipales à Paris : l’écologiste Anne Souyris promet de déterrer la Bièvre », sur leparisien.fr, (consulté le 23 février 2021)
  6. « Régionales : les Verts d'Ile-de-France choisissent leurs porte-parole », AFP Infos Françaises,‎
  7. « Les Verts élisent une nouvelle porte-parole, Anne Souyris », AFP Infos Françaises,‎
  8. « Cécile Duflot confortée chez les Verts », AFP Infos Françaises,‎
  9. « Le groupe EELV au Conseil de Paris a choisi ses coprésidents », AFP Infos Françaises,‎
  10. « Contre les inondations, il faut plus de nature! », sur Le HuffPost, (consulté le 23 février 2021)
  11. « Les "Femmes publiques" veulent réinventer le féminisme », Le Monde,‎
  12. « Le renouveau du féminisme », L'Humanité,‎
  13. « Féministes, donc contre la pénalisation des clients. Par le collectif «8 mars pour toutes» », Libération,‎
  14. Anne Chemin, « « Manterrupting », le sexisme ordinaire sur la voix publique », Anne Chemin,‎
  15. « BLOG - Nous voulons libérer Paris des féminicides! », sur Le HuffPost, (consulté le 23 février 2021)
  16. « Migrants: pas de Sangatte à Paris, répond Le Guen à Duflot », AFP Docs,‎
  17. « Dans le 13e, EELV veut retrouver la Bièvre du samedi soir », sur www.20minutes.fr (consulté le 2 mars 2021)
  18. Christine Nedelec, « La renaissance de la Bièvre : Une formidable opportunité d’agir pour le climat, la biodiversité et les Parisiens », sur FNE PARIS (consulté le 3 mars 2021)
  19. « Faisons renaître la Bièvre, rivière enfouie sous le béton parisien », sur Reporterre, le quotidien de l'écologie (consulté le 17 mars 2021)
  20. « Et au milieu de Paris recoulera peut-être la Bièvre », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 mars 2021)
  21. « Cancers du sein et de la prostate : « La santé environnementale doit passer de la marginalité à une position centrale » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2021)
  22. « Drogues : mettons fin à 40 ans d'hypocrisie ! », Le Monde,‎
  23. « Paris : le bilan de la «salle de shoot» fait débat », sur CNEWS (consulté le 23 février 2021)
  24. Charlotte Belaïch, « Anne Souyris, «Il faut des salles de consommation partout» », sur Libération (consulté le 23 février 2021)
  25. « Anne Souyris : « Il faudrait quatre salles de shoot à Paris et dans sa banlieue » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2021)
  26. Charlotte Belaïch, « Anne Souyris, «Il faut des salles de consommation partout» », sur Libération (consulté le 17 mars 2021)
  27. Anne SOUYRIS et Alexandre Feltz, « Multiplier les «salles de shoot», un impératif de santé publique », sur Libération (consulté le 23 février 2021)
  28. « Paris lance sa bataille contre le crack dans le nord-est de la capitale », sur www.20minutes.fr (consulté le 23 février 2021)
  29. « Tous les labos de Paris proposent maintenant un test VIH gratuit et sans rendez-vous », sur Le Huffington Post, (consulté le 23 février 2021)
  30. « Les Verts contre la pub Leclerc », Le Figaro,‎
  31. Par Juliette Duclos Le 31 mai 2018 à 20h05, « Paris : moins d’un lycéen sur cinq fume quotidiennement », sur leparisien.fr, (consulté le 23 février 2021)
  32. « Villes cherchent médecins désespérément », sur LEFIGARO (consulté le 23 février 2021)
  33. EELV Paris, « Face à la canicule ouvrons les parcs et jardins dès ce soir »,
  34. « Journée sans voiture: les Verts critiquent l'absence de politique nationale », AFP Infos Françaises,‎
  35. Christine Henry, « Conseil de Paris : vers une indemnité kilométrique pour les agents qui viennent travailler à vélo ? », Le Parisien,‎
  36. Marie-Anne Gairaud, « Sécurité, laïcité, voies sur berges au coeur des voeux des élus parisiens. », Le Parisien,‎
  37. « Antennes relais à Paris: «C'est le moment de mener des tests d'impact sanitaire sur la 5G» », 20 minutes,‎
  38. Par Christine Henry Le 4 juin 2019 à 18h11 et Modifié Le 4 Juin 2019 À 18h21, « Contamination au plomb : les riverains de Notre-Dame ne sont pas inquiets », sur leparisien.fr, (consulté le 23 février 2021)
  39. Christine Henry, « Paris : la traque contre les perturbateurs endocriniens s'accélère », Aujourd'hui en France,‎
  40. Ouest-France, « Perturbateurs endocriniens. Des élus parisiens sacrifient une mèche de cheveux pour un test », sur Ouest-France.fr, (consulté le 23 février 2021)
  41. Clarisse Martin, « Comment les rats sont devenus un problème pour Anne Hidalgo », sur Libération (consulté le 17 mars 2021)
  42. Par Marie-Anne Gairaud Le 22 mars 2020 à 13h47 et Modifié Le 22 Mars 2020 À 21h46, « Paris : les centres de santé de la Ville en ordre de bataille face au Covid-19 », sur leparisien.fr, (consulté le 23 février 2021)
  43. Par Marie-Anne Gairaud Le 13 septembre 2020 à 17h18, « Nouveaux centres de dépistages Covid : bras de fer entre Paris et l’ARS », sur leparisien.fr, (consulté le 23 février 2021)
  44. « Paris a entrepris des tests systématiques dans les Ehpad », sur Le journal du Grand Paris - L'actualité du développement économique d'Ile-de-France, (consulté le 23 février 2021)
  45. Rachid Laïreche et Dominique Albertini, « Confinés à leur poste, les maires en première ligne », sur Libération (consulté le 23 février 2021)
  46. « Covid-19 : les Parisiens doivent désormais sortir masqués, cyclistes et joggeurs sont dispensés », sur France 24, (consulté le 23 février 2021)
  47. « Paris prévoit cinq centres pour vacciner les personnes prioritaires contre le Covid-19 », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2021)
  48. « « On va être très vite bloqués »… La vaccination parisienne à flux tendu », sur www.20minutes.fr (consulté le 23 février 2021)
  49. Par Marie-Anne Gairaud Le 6 octobre 2020 à 19h26 et Modifié Le 6 Octobre 2020 À 19h36, « Paris crée son conseil consultatif Covid », sur leparisien.fr, (consulté le 23 février 2021)

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

  • Europe Écologie Les Verts

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Île-de-France Île-de-France ET Paris Paris : Groupement de Gendarmerie interdépartemental de Paris, Île de Vitry, Association des professionnels navigants de l'aviation

Autres articles du thème écologie politique : Liberté écologie fraternité, La France en action, Patrick Chaimovitch, Claire Monod, Ecophilia

Autres articles du thème Île-de-France Île-de-France : Comité régional de tourisme d'Île-de-France, Claude Pernès, Demain TV, Pierre Cazeneuve, Tremplin national Blues sur Seine, Jean-Luc Touly, Île de Vitry

Autres articles du thème Paris Paris : Affaire Mathurin Couder, Castelbajac Paris, S&H groupe, Finoli, Dauphine Junior Conseil, Pulp (discothèque), Liste de chansons sur Paris par titre


Cet Article wiki "Anne Souyris" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Anne Souyris.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.