Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Affaire Transparency International d'octobre 2018 au Cameroun

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


L'affaire Transparency International d'octobre 20118 au Cameroun est une affaire d'observateurs internationaux ayant usurpés l'identité d'inspecteurs de l'oorganisation Transparency International lors des opérations de contrôle des votes lors de l’élection présidentielle au Cameroun d'octobre 2018.

Contexte[modifier | modifier le wikicode]

Transparency International est connu au Cameroun pour avoir classé le pays vice champion du monde de la corruption[1].

Organisation[modifier | modifier le wikicode]

Pour donner une image positive du déroulement de l'election, une équipe de personnes est présentée par la chaine de télévision publique - CRTV - comme étant les observateurs mandatés par Transparency International[2]. Ils ont été recrutés par l'agence Cameroun Presse (ACP) créée peu avant l'élection[3].

Identité et parcours des 07 membres[modifier | modifier le wikicode]

Les membres de la mission, tel que présenté par la CRTV, sont[2]

Nurit Greenger[4]

Raphaël Kalfon

Résident à Ashdod, il a étudié à Paris, et représente Les Républicains en Israel, selon le site web Actualité Juive. Il est selon JSSNews le president de la loge Masonique de Tel Aviv[5],[6].

Salomon Benros

Amanda Benzikri

...

Réactions[modifier | modifier le wikicode]

Dans la presse camerounaise[modifier | modifier le wikicode]

Dès le lendemain, le 09 octobre 2018, la presse camerounaise dénonce les faux inspecteurs et leur conférence sur la CRTV[7].

Transparency International au Cameroun[modifier | modifier le wikicode]

Transparency International[modifier | modifier le wikicode]

L'organisme publie sur son site ne pas avoir mandaté des observateurs pour l’élection présidentielle au Cameroun et dément toute présence de ses observateurs au Cameroun[8].

Opposition Camerounaise[modifier | modifier le wikicode]

L'opposition et les commentateurs au Cameroun, dénoncent cette "fake news" venue de la presse officielle.

Officiels camerounais[modifier | modifier le wikicode]

Ont donné une conférence de presse sur les médias officiels au Cameroun

Suites[modifier | modifier le wikicode]

Le Parquet financier et les services fiscaux de Paris se sont saisis du dossier afin d’enquêter sur la véracité des informations sur les sommes perçus par les Français, membres de cette délégation.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Transparency International e.V., « Transparency International - Cameroon », sur www.transparency.org (consulté le 28 octobre 2018)
  2. 2,0 et 2,1 CRTVweb, « Observateurs de Transparency Internationl 081018 », (consulté le 28 octobre 2018)
  3. « UNE BANDITE ET SON GANG PRÉSENTÉS COMME TRANSPARENCY INTERNATIONAL AU CAMEROUN – Coups Francs », sur www.coupsfrancs.com (consulté le 28 octobre 2018)
  4. « Cameroun : faux observateurs électoraux et vraie polémique », TV5MONDE,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2018)
  5. (en-GB) « Cameroon 'fake' election observers mask the truth about reality of presidential polls », RFI,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2018)
  6. Afrique Media : La Télévison Panafricaine, « LUC MICHEL : CAMEROUN : faux observateurs de "transparency international" », (consulté le 28 octobre 2018)
  7. « Présidentielle au Cameroun : polémique autour des faux observateurs électoraux de Transparency International – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2018)
  8. « Présidentielle 2018: Transparency International dément toute présence de ses observateurs au Cameroun - Journal du Cameroun », Journal du Cameroun,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2018)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Cameroun Cameroun : Réseau des animateurs pour l’éducation des communautés, Numerica (chanteur), Tony Smith (entrepreneur), Fokwe, Fapdolop, Mabit Ou Bit-Nyambeu, François Zebaze

Autres articles du thème Politique politique : Le Militant, Entre Paris et Jérusalem : La France, le sionisme et la création de l'État d'Israël, 1945-1949, Mouvement social républicain, Kafui Adjamagbo-Johnson, Kamerhéon, Natalia Okunska, Séka Séka Joseph


Cet Article wiki "Affaire Transparency International d'octobre 2018 au Cameroun" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Affaire Transparency International d'octobre 2018 au Cameroun.


Compte Twitter EverybodyWiki Suivez-nous sur https://twitter.com/EverybodyWiki !