Welcome to EverybodyWiki 😃 ! Nuvola apps kgpg.png Log in or ➕👤 create an account to improve, watchlist or create an article like a 🏭 company page or a 👨👩 bio (yours ?)...

Étapes de la commande à la livraison d'un appareil d'Airbus

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Il faut de nombreuses étapes, de sorte que le constructeur européen Airbus puisse livrer un exemplaire.

5000e appareil livré d'Airbus, VH-EBG A330-203 MSN887[1]:

commande ferme : août 2006 (premier de 4 A330)[2]
premier vol d'essai : 26 novembre 2007 (F-WWKD)
immatriculation obtenue : 5 décembre 2007
livraison légale : 13 décembre 2007
vol de livraison QFA6008 : 14 décembre 2007
arrivé à Melbourne : 16 décembre 2007
premier vol QFA418 : 21 décembre 2007.

Deux étapes de commande[modifier]

Intention d'achat, soit commande provisoire[modifier]

Très souvent, Airbus obtient ses commandes, en tant qu'intention d'achat, ou plus connu, que « mémorandum de compréhension » (MoU, Memorandum of Understanding). À partir de ce moment, la production des exemplaires est prévue.

Si cette production est quasiment réservée après cette commande provisoire, il faut la convertir en commande ferme. Notamment le contrat doit être financé, de sorte que la compagnie puisse verser l'acompte. Étant donné que ce financement n'est pas nécessairement réalisable, l'intention d'achat peut être facilement annulée ou repoussée.

Comme certains journalistes manquent de connaissance correcte dans le domaine aéronautique, parfois les MoU sont publiés comme commandes fermes dans leurs documents. Il faut absolument consulter le site officiel d'Airbus, afin d'éviter ces erreurs.

Commande ferme, soit commande définitive[modifier]

Commande définitive[modifier]

La commande ferme, ou définitive, finalisée, financée, est vraiment importante pour le constructeur. Car le client peut annuler sa commande provisoire, presque sans risque. C'est la raison pour laquelle Airbus ne compte jamais les commandes provisoires dans son carnet de commande, alors que Boeing a tendance à inclure certains MoU en tant que « clients non identifiés »[3]. Donc il faut faire attention lorsqu'on compare les chiffres entre ces deux constructeurs. Sur son site officiel, Airbus précise et distingue toujours et strictement ces deux types de contrats.

Bien entendu, Airbus et son client peuvent conclure directement une commande définitive, sans étape de MoU.

Acompte[modifier]

La commande ferme se caractérise en particulier de l'acompte. Une fois le contrat de ce type conclu, le client doit verser son acompte. S'il est rare que le montant soit précisé, il s'agit généralement de versement estimé entre 10 et 20 % du prix d'achat. Par hasard, un incident précisa un exemple de ce sujet. Le journal Himalayan Times publia en juillet 2013 que, probablement en raison d'une difficulté de la banque Rastra Nepal, la compagnie Nepal Airlines n'avait pas pu verser 14,7 millions de dollars à Airbus. Cette dernière avait accepté une commande ferme de deux A320 le 27 juin 2013, à condition que 8 % de prix catalogue soient payés jusqu'au 12 juillet. Donc le prix aurait été fixé à 75 millions de dollars pour chaque A320 et il s'agirait de 10% du prix réel[4]. La difficulté résolue, ces 2 A320 furent livrés en 2015[5].

Ce système se justifie de la nécessité du constructeur. Non seulement il faut que la production d'Airbus soit garantie, mais également le constructeur doit acheter de nombreux modules à l'avance, avant l'assemblage final. La production de l'A400M donne un bon exemple. Selon le document officiel d'Airbus Military du mois de juin 2014 et cité par le Jane's Information Group en juillet, Airbus devait fournir ceux qui concernaient jusqu'au MSN053, à savoir les appareils dont les livraisons étaient prévues jusqu'en 2016[6]. Cela signifiait également que le constructeur avait déjà reçu leurs acomptes, ou plus précisément, au moins deux ans auparavant, malgré les commandes gouvernementales.

Article connexe : Airbus A400M Atlas § Ligne de production.

En cas d'annulation[modifier]

Une fois que le client transforme son contrat en commande ferme, il est rare que la commande soit annulée. En effet Airbus n'a pas besoin de rembourser l'acompte. Par exemple, en raison de cet acompte, certaines compagnies telles Virgin Atlantic, Air Austral repoussent toujours leurs livraisons de l'A380 sans annuler les commandes. Pour deux appareils d'Air Austral, Airbus conserve 30 millions d'euros d'acompte. Si la compagnie de la Réunion annule ce contrat, elle perdra automatiquement ce montant[7]. Le client peut certes négocier avec Airbus dans cas.

Au contraire, la compagnie peut annuler sa commande sans pénalité si le constructeur n'est pas capable de respecter le calendrier de livraison et que le contrat prévoit ces clauses. Ainsi, le retard considérable du développement de l'A380, dont celui de sa version fret, provoqua les annulations de FedEx et d'UPS. De même, lorsqu'un appareil développé ne peut pas assurer ce que le catalogue du constructeur présentait, le client peut annuler sa commande[8]. L'exemple le plus connu est la commande de Singapore Airlines pour le MD-11, remplacée finalement par celle de l'A340. Au regard d'Airbus, il s'agirait du cas de l'A318, s'il n'a pas de document précisé. En effet, LAN Airlines ne reçut que 15 A318-121 au lieu de 20 exemplaires commandés, s'équipant le réacteur Pratt & Whitney PW6122A, nouveau moteur mais insuffisant. Et aussitôt, tous ces A318-121 quittèrent la flotte de LAN.

Production[modifier]

Durant l'assemblage final, Airbus invite toujours le client à participer la production, pour préparer la meilleure livraison. Selon le constructeur européen, « des représentants du client suivent l'avion tout au long du processus de fabrication[9]. »

Livraison[modifier]

5 jours auparavant[modifier]

À la suite de l'assemblage final de l'appareil, la livraison débute cinq jours avant le vol vers le siège de la compagnie aérienne, à condition qu'ait été versé 70% du prix par la compagnie ou la société de leasing cliente[9]. L'annulation par Airbus pour les A380 de la compagnie Skymark Airlines fut effectuée selon le contrat, après que cette dernière n'avait pas pu verser ce montant, en dépit de deux appareils déjà en production[10].

Ce jour-là, une équipe provisoire est montée pour la livraison finale. D'une part, il s'agit de l'équipage d'Airbus, composé des ingénieurs, des pilotes et des commerciaux. D'autre part, les personnels du client ou les experts indépendants envoyés par ce client. Leur réunion est suivie de l'inspection de l'appareil[9].

Vols d'essai[modifier]

Cette équipe composée commence par examiner l'appareil construit. Après avoir vérifié la fonction des moteurs en statique, elle effectue des vols d'essais, y compris pour la vérification des fonctionnements de la cabine passagers. Il faut deux jours pour cette inspection de nouvel appareil[9].

Au cas où quelques problèmes techniques seraient détectés lors de cette étape, Airbus doit y répondre et proposer ses solutions au client. Ainsi, la première livraison de l'A350 destiné à Qatar Airways - compagnie demandant toujours le « zéro défaut » - était ce cas, en décembre 2014. C'est pourquoi un retard de livraison fut annoncé le troisième jour de cette étape. Afin de perfectionner son appareil, il fallait plusieurs essais supplémentaires, précisa Airbus, pour des problèmes très mineurs[9]. Sa livraison subit neuf jours de retard, en raison de la nécessité d'une grande cérémonie, de nouveau organisée[11]. Toutefois, selon le constructeur européen, les refus sont très rares, et la livraison gagne immédiatement ses dernières étapes[9].

La veille du vol de livraison, livraison légale[modifier]

Il s'agit d'un des jours très importants. En général, la livraison légale, à savoir le transfert de l'appareil du constructeur au client, est exécutée la veille du vol de livraison, soit le quatrième jour de l'inspection. Il faut, d'abord et absolument, que la compagnie aérienne complète son virement de banque, donc 100%. L'appareil, quant à lui, reçoit son certificat de navigabilité, l'équivalent de la carte grise. L'avion devient formellement celui du client[9]. Selon le document officiel d'Airbus à la suite de la conférence de presse annuelle tenue à Toulouse le 13 janvier 2015, la livraison légale du premier A350 destiné à Qatar Airways fut exécutée le 18 décembre 2014.

Livraison avec ou sans cérémonie[modifier]

Une fois que le client est devenu le propriétaire légal de l'appareil, il peut désormais exploiter légalement cet exemplaire[9].

Le vol de livraison est normalement exécuté, soit le lendemain du transfert, soit le même jour[9]. Généralement, il s'agit du lendemain pour la livraison accompagnée de la cérémonie qui a besoin de toute la certitude. C'est la raison pour laquelle la date de la livraison officielle et celle du vol de livraison sont parfois différentes. Dans le cas particulier, la cérémonie est de temps en temps repoussée. Ainsi, la première livraison de l'A400M avait été tenue le 1er août 2013[12] tandis que le vol vers Orléans fut effectué le lendemain. En raison des vacances d'été, la cérémonie officielle eut lieu finalement le 30 septembre[13]. Tout comme la commande, il faut examiner correctement et attentivement les documents afin de vérifier et d'établir la livraison officielle. Au regard du premier A350, une grande cérémonie fut tenue à Toulouse, 4 jours après la livraison légale, à savoir le 22 décembre 2014.

Notes et références[modifier]

  1. (en)http://www.aussieairliners.org/a330/vh-ebg/vhebg.html
  2. (en)http://www.qantas.com.au/infodetail/about/FactFiles.pdf p. 7
  3. (en)http://www.boeing.com/commercial/customers/ethiopian-airlines/ethiopian-airlines-announce-order-for-20-737-max-8s.page « The order, previously unidentified on the Boeing Orders & Deliveries website, ... » (Boeing) et « Today's order ... » (Ethiopian Airlines)
  4. Selon le site ch-aviation.ch, consulté juillet 2013
  5. http://airinfo.org/2015/04/30/nepal-airlines-le-2e-airbus-a320-livre-avec-de-laide-humanitaire/
  6. (en)http://www.janes.com/article/40730/farnborough-2014-a400m-to-display-ahead-of-commencement-of-uk-deliveries
  7. http://www.zinfos974.com/Air-Austral-abandonne-definitivement-ses-A380-en-version-low-cost_a47528.html
  8. C'est par exemple ce qui se trouve dans le contrat du Boeing KC-46A. D'ailleurs, Boeing conservait en 2014 ses 11 premiers B787 à Seattle, plus lourds donc refusés par les clients (http://worldairlinenews.com/2014/03/02/for-sale-early-teen-overweight-787s-sitting-at-everett-washington-great-bargains).
  9. 9,0 9,1 9,2 9,3 9,4 9,5 9,6 9,7 et 9,8 « Le nouvel Airbus A350 entre en service — Quand la livraison tourne à l'épreuve » Le Figaro, le 23 décembre 2014, p.18
  10. En général, Airbus soutient le client au maximum, en lui permettant de repousser les livraisons. En fait, le 14 juin 2014, Skymark annonça son délai de réception, en profitant de celui de Qatar Airways (http://www.air-journal.fr/2014-06-14-skymark-repousse-a-son-tour-la-livraison-de-la380-5108696.html). Cette annonce fausse causa l'annulation par Airbus, étant donné que, faute de versement (http://www.ch-aviation.com/portal/news/34036-skymark-sued-by-airbus-over-a380-cancellations), Skymark n'avait pas de droit de livraison, au contraire de Qatar Airways. Il est vraisemblable que c'était Airbus qui lui avait proposé six mois de moratoire, et non Skymark. Il semble que l'amateurisme de cette dernière ait finalement mis un point final.
  11. Ainsi, les repas qui devaient être chauds et réservés au jour du 13 décembre furent octroyés aux associations caritatives, car Airbus n'avait pas pu les annuler. Il lui fallait commander de nouveau ceux-ci pour le 22 décembre (selon l'article du Figaro). En fait, le dernier vol d'essai se termina le 15 décembre 2015, en tant que vol AIB11FA.
  12. (en)http://militaryaircraft-airbusds.com/PressCenter/LatestNews/TabId/176/ArtMID/681/ArticleID/289/Airbus-Military-delivers-first-A400M-to-French-Air-Force.aspx
  13. Donc, certains articles attribuaient faussement la livraison à cette date. En fait, à cause du délai de livraison de MSN008, initialement prévue, MSN007 fut utilisé pour cette cérémonie.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Aéronautique aéronautique : Accident d'un Beechcraft en Uruguay, GAMSTAT magazine, Bordeaux Aquitaine Aéronautique et Spatial, Boeing 777-200LR, Waltair, AL fajer L-10, Albinati Aeronautics

Cet Article wiki "Étapes de la commande à la livraison d'un appareil d'Airbus" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.