Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Épreuves classantes nationales informatisées

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



En France, les épreuves classantes nationales informatisées (ECNi) permettent l'accès aux étudiants de médecine au troisième cycle. Organisées par le Centre national de gestion (CNG), elles remplacent en 2016 les épreuves classantes nationales (ECN) par dématérialisation au moyen de tablettes tactiles.

Réforme[modifier]

Un groupe interministériel, créé par les ministères de la Santé et de l'Enseignement Supérieur le [1], est chargé d'étudier la faisabilité d'ECN informatisées. Son rapport indique que les raisons d'une réforme des épreuves classantes nationales sont principalement économiques et pédagogiques[2].

L'organisation des épreuves classantes nationales implique jusqu'alors des moyens logistiques considérés comme lourds : l'impression des dossiers au format papier et la mobilisation pendant trois semaines d'un jury constitué de près de 400 personnels enseignants et hospitaliers. L'économie réalisée attendrait 4 millions d'euros[3].

Le groupe interministériel estime également que les étudiants en médecine doivent changer leur manière d'analyser, raisonner et décider plutôt qu'appliquer la méthode du « bachotage » qui était une pratique courante. Les TICE sont donc plus adaptées à ces épreuves. Le support numérique doit également permettre d'intégrer des ressources plus interactives (par exemple des vidéos) aux sujets[4].

Projet SIDES[modifier]

Une plateforme numérique nationale d'évaluation, intitulée SIDES (Système Informatisé Distribué d’Évaluation en Santé) est ouverte depuis novembre 2013. Chaque université est dotée d'une de ces plateformes afin de proposer aux enseignants de contribuer à la base de données docimologique. Un accès à cette base de données est proposé aux étudiants afin de se préparer aux examens[2]. Cette plateforme est développée par l'université Joseph-Fourier - Grenoble 1[5].

Épreuves[modifier]

Les épreuves se déroulent à raison de 3 heures par demi-journée sur 5 demi-journées, soit un total de 15 heures cumulées. Les épreuves et barèmes sont les suivants [6] :

  • 18 dossiers cliniques progressifs (DCP) sur 3 demi-journées : 70 % de la note.
  • 120 questions isolées (QI) sur une demi-journée : 20 % de la note.
  • 30 questions sur lecture critique d'article (LCA) sur une demi-journée : 10 % de la note.

La correction des questionnaires à choix multiples, automatique, reste identique à celle des ECN.

Sujets[modifier]

Un conseil scientifique est chargé d'élaborer les sujets[7]. Ce conseil constitue une banque de sujets au sein de laquelle les sujets des épreuves sont tirés au sort[6].

Les sujets sont censés être originaux mais en 2016[8] et en 2017 des sujets déjà présentés dans certaines universités ont été réutilisés, obligeant le jury à invalider les sujets concernés et les candidats à repasser une partie des épreuves[9]. Cette erreur a déclenché la colère des associations d'étudiants en médecine[10].

Matériel[modifier]

Une tablette iPad 2, un des modèles validé pour les épreuves classantes nationales informatisées.

Le choix des tablettes est fait par le Centre national de gestion, prestataire en la matière des Ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur, selon un ensemble de critères garantissant une équité de traitement entre les candidats : les performances matérielles, la compatibilité avec la plate-forme SIDES, la durée de la batterie, la résolution de l'écran et la capacité de configurer massivement les tablettes. Le choix, réévalué chaque année, se porte alors sur les tablettes de marque Apple et valide les modèles suivants : iPad 2, iPad 3, iPad 4, iPad Air et iPad Air 2[11].

Épreuves tests nationales[modifier]

Le Centre national de gestion propose d'organiser et financer pour chaque université deux épreuves tests nationales (ETN) afin de valider le projet en conditions réelles en vue des véritables ECNi de mai 2016[2].

Le premier essai d'envergure nationale a lieu le . Organisées simultanément dans 34 universités sur trois jours et 8 279 étudiants, les épreuves sont perturbées par une saturation des serveurs informatiques[12],[13],[14]. Les étudiants baptisent alors leur promotion « promo crash test[15] ».

Le deuxième essai a lieu du 7 au 9 mars 2016 avec 7 889 étudiants ; les deux premières journées se déroulent avec succès[16]. C'est sur l'épreuve de lecture critique d'article qu'un nouveau problème s'est présenté : les fonctions de surlignage et d'onglets en parallèle ont saturé les serveurs[17]. Le test est repoussé au lendemain et s'achève sans encombre[18].

Sécurité[modifier]

L'utilisation de tablettes ne permettant pas la connexion par réseau filaire, la sécurité reste un défi que chaque université doit relever[19]. En effet, les connexions sans fil sont moins sécurisées qu'un réseau filaire.

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

  • Études de médecine en France
  • Épreuves classantes nationales

Notes et références[modifier]

  1. Geneviève Fioraso, « Des épreuves classantes nationales numériques pour les étudiants en médecine en 2016 », sur enseignementsup-recherche.gouv.fr, (consulté le 23 mars 2016)
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « Les Épreuves Classantes Nationales Informatisées », sur side-sante.org, (consulté le 23 mars 2016)
  3. Marie-Hélène Vernier, « Nancy : exams de médecine sur iPad », sur estrepublicain.fr, (consulté le 23 mars 2016)
  4. Sophie Blitman, « En médecine, les internes à l’ère de l’examen sur tablette »,
  5. Julie-Anne De Queiroz, « Etudiants: les examens sur tablettes numériques appellés à se multiplier », sur lefigaro.fr, (consulté le 24 mars 2016)
  6. 6,0 et 6,1 Arrêté du 20 juillet 2015 relatif à l'organisation des épreuves classantes nationales anonymes donnant accès au troisième cycle des études médicales
  7. Article R632-3 du Code de l'éducation
  8. Aurélie Haroche, « Cafouillage aux ECNi : une épreuve annulée et reprise ce jeudi ! »,
  9. Aude Bariéty, « 8450 étudiants en médecine doivent repasser une épreuve d’internat »,
  10. Séverin Graveleau, « Colère des étudiants de médecine après l’annulation d’une épreuve de l’internat (ECN) »,
  11. [PDF] Vincent Royer, « Sécurité ECNi », sur side-sante.org (consulté le 23 mars 2016)
  12. Virginie Bertereau, « Médecine : le premier test grandeur nature des ECNi raté, les étudiants dépités », sur letudiant.fr, (consulté le 23 mars 2016)
  13. « Crise de nerfs chez les étudiants en médecine après des bugs lors d'examens sur tablette », sur francetvinfo.fr, (consulté le 23 mars 2016)
  14. Zoé Barbier, « Médecine : gronde étudiante après le raté des exams sur tablettes », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 mars 2016)
  15. « Médecine : 300 étudiants de la «promo crash test» en colère », sur ladepeche.fr, (consulté le 23 mars 2016)
  16. Sylvie Montaron, « Médecine : menace de bug sur l’internat », sur ledauphine.com, (consulté le 23 mars 2016)
  17. Coline Paistel, « Médecine : Nouveau bug des tablettes lors du concours blanc », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 mars 2016)
  18. Virginie Bertereau, « Médecine : le dernier test des ECNi presque réussi... », sur letudiant.fr, (consulté le 23 mars 2016)
  19. Guillaume Mollaret, « Après le crash des ECNi, les informaticiens face au défi des examens en ligne », sur letudiant.fr, (consulté le 23 mars 2016)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Médecine Médecine : Docteur Net CPS, Carcinosinum, Hiroshi Ojima, Jean-Michel Macron, Robert Michiels, Gilbert Huault, École psychodynamique américaine

Autres articles du thème [[File:Projet:Universités françaises/image|link=|alt=Universités françaises|50px]] universités françaises : Bases, Corpus et Langage, Challenge du monde des grandes écoles et universités, Marie-Hélène Caillol, Chavagnes Studium, Championnat de France universitaire de futsal, Institut d'administration des entreprises de Rennes — Institut de gestion de Rennes, Albin Wagener

Autres articles du thème Informatique informatique : Savoir-faire Linux, DFLinux, Consort NT, TI-89 Titanium, Liste des plugins pour WordPress, Pete Becker, PCon.planner

Autres articles du thème Internet Internet : Holibag, Amazon, Liste de systèmes de gestion de contenu, Victly.com, Whaller, Cybergraphie, L'Atelier numérique


Cet Article wiki "Épreuves classantes nationales informatisées" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Épreuves classantes nationales informatisées.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !